www.F3News.fr

Le forum du planeur radiocommandé catégorie F3x
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Point sur l’évolution de la réglementation.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
P. Rivet
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1077
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 9:44

Voilà un document qui explique la vision de la DGAC:

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/DGAC_AVIATION_CIVILE_383.pdf

Un tableau des règles applicables au 1er juillet:

Le signalement sonore fait l’objet d’un amendement et ne devrait pas être retenu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Moquereau
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1010
Age : 42
Localisation : Tournan en Brie
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 11:27

Bonjour

Où peut-on trouver les systèmes de signalement électronique, sonore, visuel qui rentreront dans mon F3J et à quel prix ?

Merci d'avance
Ivan

_________________
Il vaut mieux avoir de la chance que d'être bon pilote (Joe Wurts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis-ADAL
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 73
Localisation : Lunel 34
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 12:31

Bonjour,
Pour l'instant, les systèmes de signalement sonore et lumineux ne sont pas encore sûr pour l'aéromodélisme traditionnel, nous avons bon espoir d'arriver à faire sauter cette obligation avec les mêmes arguments que pour la limitation de performance.
Pour le système de balise électronique, j'ai cru lire que l'obligation est pour 2019, donc pour l'instant le système n'est pas disponible.

La seule obligation que nous aurons pour l'instant sera de suivre la formation en ligne (un QCM 20 Questions) sur le site de la FFAM pour les Fédérés et UFOLEP et un site gouvernemental pour les aéromodélistes non fédérés ou non UFOLEP.
Il faudra enregistrer aussi les aéromodèles de plus de 800 gr sur un site gouvernemental, et apposer le numéro d'identification du modèle soit à l'intérieur du modèle dans une partie facilement démontable, soit à l'extérieur du modèle.


Dernière édition par Denis-ADAL le Mer 28 Mar 2018 - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Moquereau
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1010
Age : 42
Localisation : Tournan en Brie
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 12:53

Donc au 1er Juillet rien ne sera applicable, ou très peu de chose (immat)

Et si je comprend bien les systèmes n’existant pas encore, nous ne sommes pas prêt de les voir.

Ivan

_________________
Il vaut mieux avoir de la chance que d'être bon pilote (Joe Wurts)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis-ADAL
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 73
Localisation : Lunel 34
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 14:07

Pour le dispositif d'identification, le système sera opérationnel normalement au plus tôt en 2019, il est prévu que le protocole soit open.
Donc en gros si tout va bien, cet été, nous devrons simplement répondre au QCM et enregistrer nos modèles de plus de 800 gr.
Den
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel D
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 515
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 14:25

Denis-ADAL a écrit:
Bonjour,
Pour l'instant, les systèmes de signalement sonore et lumineux ne sont pas encore sûr pour l'aéromodélisme traditionnel, nous avons bon espoir d'arriver à faire sauter cette obligation avec les mêmes arguments que pour la limitation de performance.
Pour le système de balise électronique, j'ai cru lire que l'obligation est pour 2019, donc pour l'instant le système n'est pas disponible.

La seule obligation que nous aurons pour l'instant sera de suivre la formation en ligne (un QCM 20 Questions) sur le site de la FFAM pour les Fédérés et UFOLEP et un site gouvernemental pour les aéromodélistes non fédérés ou UFOLEP.
Il faudra enregistrer aussi les aéromodèles de plus de 800 gr sur un site gouvernemental, et apposer le numéro d'identification du modèle soit à l'intérieur du modèle dans une partie facilement démontable, soit à l'extérieur du modèle.


hello Denis
content de te relire et bon rétablissement à toi
dis moi si je me trompe dans ma compréhension de ton propos, mais un licencié FFAM devrait obligatoirement passer par le site FFAM pour remplir le questionnaire ??
et pas par le site officiel DGAC ?
bizarre.. il n'aurait pas le choix ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dbs911.wordpress.com/
jesusf3k
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 413
Localisation : DRÖME
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 14:31

Salut Michel,

Non Denis à bien précisé  l'inverse :


Denis-ADAL a écrit:

et un site gouvernemental pour les aéromodélistes non fédérés ou UFOLEP.


a++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis-ADAL
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 73
Localisation : Lunel 34
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 14:43

Pardon, j'ai oublié un mot, pour les aéromodélistes non fédérés ou "non" UFOLEP, on peux avoir l'attestation de formation sur un site gouvernemental.(j'ai utilisé cette formule, car je n'aime pas le terme hors structure, car un club bien structuré peux être non fédéré) Mais l'important, c'est de pouvoir produire l'attestation de suivi de formation, peu importe si elle est faite sur le site de la FFAM ou Gouvernemental pour un fédéré. Il s'agit simplement d'un service que propose la fédé à l'UFOLEP et à ses membres. Ensuite, passer ce QCM ou pas est de la responsabilité de chacun, celui qui vole qu'en indoor par exemple avec des machines légères ne le passera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel D
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 515
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 15:52

on est d'accord, pour faire simple, tout aeromodeliste (licencié ou pas) utilisant un modele de plus de 800gr OU QUE CE SOIT devra posséder l'attestation de formation qu'il peut obtenir sur le site "gouvernemental".
J'avais un doute, tu l'as levé.


Un licencié ffam aura donc le choix soit une attestation fournie par l'état soit une attestation equivalente obtenue sur le site de la fédé.
Un licencié Ufolep ira sur le site web de l'état.
Un non licencié ira sur le site web de l'état.

Pour ma part, ayant acheté une licence FFAM et UFOLEP, j'irais sur le site de l'état, par principe, car c'est l'état et le législateur qui impose cette attestation, donc je m'adresse à lui pour l'obtention du document officiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dbs911.wordpress.com/
michel D
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 515
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 15:54

jesusf3k a écrit:
Salut Michel,

Non Denis à bien précisé  l'inverse :


Denis-ADAL a écrit:

et un site gouvernemental pour les aéromodélistes non fédérés ou UFOLEP.


a++
$
"La seule obligation que nous aurons pour l'instant sera de suivre la formation en ligne (un QCM 20 Questions) sur le site de la FFAM pour les Fédérés"

d'ou ma question ci avant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dbs911.wordpress.com/
Denis-ADAL
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 73
Localisation : Lunel 34
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 20:53

Les gens licenciés UFOLEP auront la possibilité, si ils le souhaitent de passer cette formation en ligne aussi sur le site de la FFAM.
Ce que je ne sais pas, c'est si les questions seront les même ou pas.
Den
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dameme.alain
pilote national
pilote national
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 63
Localisation : yvelines
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 22:23

quand on lit à quel sauce on est mangé, on ne titre pas " évolution de la réglementation", mais "renforcement de la réglementation" et pour ne pas écrire "prétexte d'une loi de protection nationale indispensable pour mettre au pas les aéromodélistes du dimanche," même au risque de les sacrifier ainsi que les compétitions"

quand on pense à ce qu'était notre passion et notre fédération du temps du président REY, il y a de quoi avoir des regrets pour ne pas dire des nausées.
on est passé d'une fédération qui gérait une association a une organisation administrative qui décide seule sous prétexte qu'elle est élue et qui organise tout de façon à se rendre indispensable.

Quel est le rapport entre le QCM et la protection des attaques hypothétiques d'aéromodèles?
Un transpondeur certes, qui sera équipé de lecteur? et une fois que la marée chaussée lit le code, il arrive quoi?
Enregistrer nos modèles pour lutter contre Alkaïda.....!
on fait quoi avec 150 mètres? les règlements FAI de la majeure partie des disciplines doivent être réécrite, qui et quand? sauf le circulaire bien sur

A+


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis-ADAL
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 73
Localisation : Lunel 34
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 23:08

Tu peux croire que c'est la FFAM qui est à l'origine de la loi, mais alors tu lui prêtes un grand pouvoir, car des lois qui concernent les aéronefs sans personnes à bord, il en arrive du monde entier.
Alors si tu veux, je peux répondre à certaines de tes questions, car j'ai les réponses, même si c'est agaçant pour un élu de la FFAM de se faire prêter de sombres desseins, alors qu'à la base nous sommes des modélistes Lamda motivés simplement par le désir de bien faire et de servir sa passion au travers d'un engagement bénévole.

- Pourquoi le QCM ? pour s'assurer que les utilisateurs d'aéronefs sans pilotes connaissent bien les règles, car en se regardant le nombril, on oublie de penser qu'il existe aussi des des milliers d'engins volants télécommandés vendus en France que l'on peux qualifier ou pas de drones pilotés par des gens non formés, car acheter une mousse sur Bangood ou un drone est à la portée de n'importe qui.

- Il ne s'agit pas d'un transpondeur mais plutôt d'une balise. La loi parle d'un dispositif de signalement électronique. Il faut savoir que de par la loi, il est interdit de neutraliser un engin volant sans pilote sans s’être assuré de savoir si il est coopératif ou hostile. Donc un engin qui survolera un endroit sensible sera interrogé, si il est "coopératif", c'est à dire engin de police, pompier etc.., pas de soucis, sinon il sera neutralisé. Ne me demande pas comment, mais je peux te dire que les autorités Françaises ont déjà lancé les appels d'offres pour de tel dispositifs et ont eu des démonstrations.

Mais je reste persuadé à titre personnel comme l'a expliqué un autre membre J'm BBR qu'il y a aussi d'autres motivations.
Le gouvernement à expliqué dés 2015 qu'il voulait offrir un cadre réglementaire stable afin que les investisseurs investissent en France sur ces nouvelles technologies, et ça marche la France à été choisie par exemple par Amazon pour son centre de recherche sur les transports par drone, mais il n''y a pas qu'eux un tas d'autres sociétés qui proposent des services à base de drone avaient besoin de ce cadre légal et aussi sans doute de l'assurance que le ciel soit relativement propre et que les engins le peuplant éventuellement détectables facilement. Science fiction ou réalité, l'avenir nous le dira.

-Pour les 150m, cela à toujours été la hauteur de vol qui nous a été attribué, et pour l'instant cela reste comme ça.

Den


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Legrand
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1130
Localisation : 18
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 23:18

Cette loi est d'une absurdité absolue . 

Regardez rien qu'un peu les détails demandés pour l'enregistrement des modèles , c'est un non sens administratif inextricable . 

De plus , ce n'est pas en enregistrant les modèles et en passant un QCM que les risques sur le terrorisme et la sécurité aérienne vont être réduits . 

Les gens les plus impactés par cette loi seront les gens les moins suceptibles d'être nuisibles à la nation française puisque volant déja dans des structure très contrôlées de par leur propre fonctionnement (FFAM pour la majeure partie) . 

Car comme chacun le sait , celui qui fait voler un "drone" en ville l' aura préalablement enregistré et a passé un QCM qui ne servira de toutes façons qu' a identifier les possesseurs de modèles réduits . 

Et comme chacun le sait aussi , une personne intentionnée d'actes délictueux aura préalablement passé son QCM , pris sa licence dans un club FFAM et immatriculé son modèle . 

C'est du très grand n'importe quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis-ADAL
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 73
Localisation : Lunel 34
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Mer 28 Mar 2018 - 23:52

C'est ton avis, il est respectable, mais malheureusement nous devons faire avec et travailler pour essayer au maximum d'impacter le moins possible l'aéromodélisme traditionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Rivet
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1077
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Jeu 29 Mar 2018 - 8:03

Ça veut dire que la FFAM va tenter de faire quelque chose après la bataille?

A la lecture du dernier magasine de la DGAC on mesure combien la FFAM n’est pas considérée. Si B. Delors est autant apprécié par les pouvoirs publics qu’il l’est au sein de la fédération, ce n’est pas étonnant.

L’état n’a considéré que les professionnels du drone dans l’élaboration de cette loi. Aucunement le planeur RC.

A voir l’équipe de choc qui s’est déjà occupée de «  défendre » l’aéromodélisme traditionnel, ce n’est pas surprenant.

Si c’est la même équipe qui s’occupe du futur transpondeur, je rejoins Yvan, on est tranquille. Ce n’est pas pour la décennie à venir.

F+ est là pour faire entendre une voie différente directement auprès des pouvoirs et de l’opinion publique. Je souhaite que F+ fasse front commun avec d’autres (les professionnels) pour que l’aéromodélisme traditionnel soit reconnu.

C’est une bataille idéologique que la FFAM a déjà perdue. Ce n’est pas le dévouement de quelques fidèles pour la défendre sur les forum qui changera quelque chose. Personne n’est dupe.

Avouer officiellement, dans le dernier édito d’Aéromdèle, que la contestation gronde sur les réseaux sociaux est un aveux cuisant d’échec, de manque d’implication, d’absence de communication et de résultat probant.

Une action internationale est à mener pour défendre nos intérêts au niveau européen. C’est le champ de la bataille à venir.

Elle se gagnera sur le plan politique , pas dans les salons feutrés que quelques dirigeants désœuvrés fréquentent pour flatter leur ego.

C’est la raison d’être de Finesse +

Que fait Monsieur l’élu de la FFAM lors des compétitions planeurs, quand le plafond autorisé par la DGAC est systématiquement dépassé? Il prend en charge les 15.000€ d’amende éventuelle ? Il fait modifier les règlements en ligne sur le site de la fédération pour que les planeurs respectent les plafonds autorisés lors des compétitions? Ou bien il tolère que les pilotes violent une loi qu’il prétend avoir élaborée en concertation avec les pouvoirs publics?

Commencez par gérer cette contradiction, ce sera déjà énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dameme.alain
pilote national
pilote national
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 63
Localisation : yvelines
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Jeu 29 Mar 2018 - 8:43

Denis, ne me fait pas dire ce que je n'ai pas écrit, on dirait Delor.
1-je n'ai pas écrit que la FFAM avait fait cette loi dites" drone" (pour simplifier). Ce que j'ai écrit est que la FFAM et plus particulièrement son président de l'époque, n'a pas voulu obtenir la distinction entre drones et aéromodélisme. Il utilise cette loi indispensable contre ces fous furieux déséquilibrés de terroristes, et même pire la favorise dans un dessein on ne peut plus discutable pour ne pas dire perso
Regarde à nouveau sur YOU TUBE la conférence de monsieur Delor, il dit entre autre :
"Encourager la pratique de l’aéromodélisme dans les clubs et décourager la pratique isolée hors des sites de vols; voila très clairement l’orientation politique" (1'20")
et
"contraindre les pratiques individuelles sauvages et celles réalisées en dehors des sites de vols déclarées" (diapo à 7'55")
- On peut conclure de la première phrase que la FFAM favorise les sites officiels, ce qui est normal pour une fédé, notamment pour ses propres sites.
- Mais on peut aussi conclure de la seconde phrase que la FFAM veux jouer au gendarme (contraindre) pour les pratiquants hors des sites déclarés. Ce qui est inquiétant.
Il serait plus logique que la FFAM déclare qu'elle n'assure pas les accidents hors des sites déclarés. Ce serait logique et acceptable, mais pas qu'elle veuille "contraindre", c'est à dire "gendarmer" l'espace public, ce qui n'est pas son rôle.
Cette 2ème phrase peut expliquer à elle seule les réticences à déclarer à la FFAM tous les terrains "sauvages" (!)
Ce même président omniprésent à la FFAM, qui d'un coté depuis l'AG de Dole déclare que "les drones ce n'est pas nous" et de l'autre, 4 ans plus tard, monte son stand FFAM à la manifestation des drones sur les champs Elysées de Paris.

2-transpondeur, balise, tu as compris l'idée,je parle de la retransmission. Rappel : 10€ et miniature, sont les deux conditions données par la FFAM, n'existe pas encore et l'appel d'offre est encore un autre sujet

3- je sais ce qu'est un QCM merci, ma question est qu'elle rapport avec la loi drone si ce n'est pour en profiter pour ...!

4- 150 mètres n'est pas suffisant, ce n'est pas un dommage collatéral préjudiciable, une fatalité. La DGAC nous a mis en coupe réglée avec, non pas seulement la bénédiction de la FFAM et plus exactement de son président de l'époque, mais son support.

a quand l’aéromodélisme comme le monde médical, sur ordonnance? modèle vendu par la fédé ou centre agréé, avec visite tous les ans, carnet de vol, brevet de pilote modèle réduit, controle des connaissances tous les ans avec visite médicale etc..... je plaisante bien sur lol!
bon rétablissement
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefmog
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 3528
Age : 44
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Jeu 29 Mar 2018 - 10:47

Bonjour  Denis,

Denis ADAL a écrit:
C'est ton avis, il est respectable, mais malheureusement nous devons faire avec et travailler pour essayer au maximum d'impacter le moins possible l'aéromodélisme traditionnel.


Eh bien que les membres du comité directeur de la FFAM, nous prouve par des faits et des résultats son travail et sa motivation pour défendre l'Aéromodélisme traditionnel !!!
Je n'ai encore pas vu de résultat et je ne vous entends pas beaucoup parler de la pratique du planeur RC  ou du VDP scratch

- Quelle solution apportez-vous aux aéromodélistes qui pratiquent le F3J ou le F3B et qui ne peuvent pas pratiquer ces catégories sur le terrain déclaré DGAC de leur club pour des raisons de place et d'espace trop restreint ?

- Quelle solution apportez-vous aux aéromodélistes qui pratiquent le F5J  ou le F5b et qui n'ont pas de terrain homologué adapté (zone planeurs et altitude de vol autorisé jusqu'à 250m) à moins de 40 ou 50 kms de leur domicile ?

- Quelle solution pour les aéromodélistes qui pratiquent le planeur au treuil électrique ou au sandow et qui ne peuvent pas cohabiter sur le terrain de leur club homologué DGAC, en raison des particularités de leur pratique ou  d'espace ?

- Quelle solution pour ceux qui pratiquent le vol de pente sur des petites pentes non déclarées prés de chez eux et qui n'ont pas de club FFAM  pour les homologués ?


Question  Question  Question  Question

Alors plutôt que faire de grands discours, de beaux éditos dans les revue fédérale et  de vous pavanez sur les réseaux sociaux,  mettez-vous réellement au boulot et venez rencontrez les aéromodélistes isolés et passionnés et  les pratiquants des catégories planeurs RC  FAI  et comprendre nos contraintes et nos souhaits.
Que la FFAM  nous écoute, quelle cherche à comprendre  et nous prouve quelle est bien là pour promouvoir l'Aéromodélisme traditionnel sous toutes ses formes.

Je suis adhérent depuis 1989 et paye ma cotisation depuis,  alors ne me dite pas que je n'ai pas participé à la vie cette Fédé et que je suis anti  FFAM,  s'il vous plait Evil or Very Mad

STEPHANE
(en colère)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis-ADAL
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 73
Localisation : Lunel 34
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Jeu 29 Mar 2018 - 12:14

P. Rivet a écrit:
Ça veut dire que la FFAM va tenter de faire quelque chose après la bataille?

A la lecture du dernier magasine de la DGAC on mesure combien la FFAM n’est pas considérée. Si B. Delors est autant apprécié par les pouvoirs publics qu’il l’est au sein de la fédération, ce n’est pas étonnant.

L’état n’a considéré que les professionnels du drone dans l’élaboration de cette loi. Aucunement le planeur RC.

A voir l’équipe de choc qui s’est déjà occupée de «  défendre » l’aéromodélisme traditionnel, ce n’est pas surprenant.

Si c’est la même équipe qui s’occupe du futur transpondeur, je rejoins Yvan, on est tranquille. Ce n’est pas pour la décennie à venir.

F+ est là pour faire entendre une voie différente directement auprès des pouvoirs et de l’opinion publique. Je souhaite que F+ fasse front commun avec d’autres (les professionnels) pour que l’aéromodélisme traditionnel soit reconnu.

C’est une bataille idéologique que la FFAM a déjà perdue. Ce n’est pas le dévouement de quelques fidèles pour la défendre sur les forum qui changera quelque chose. Personne n’est dupe.

Avouer officiellement, dans le dernier édito d’Aéromdèle, que la contestation gronde sur les réseaux sociaux est un aveux cuisant d’échec, de manque d’implication, d’absence de communication et de résultat probant.

Une action internationale est à mener pour défendre nos intérêts au niveau européen. C’est le champ de la bataille à venir.

Elle se gagnera sur le plan politique , pas dans les salons feutrés que quelques dirigeants désœuvrés fréquentent pour flatter leur ego.

C’est la raison d’être de Finesse +

Que fait Monsieur l’élu de la FFAM lors des compétitions planeurs, quand le plafond autorisé par la DGAC est systématiquement dépassé? Il prend en charge les 15.000€ d’amende éventuelle ? Il fait modifier les règlements en ligne sur le site de la fédération pour que les planeurs respectent les plafonds autorisés lors des compétitions? Ou bien il tolère que les pilotes violent une loi qu’il prétend avoir élaborée en concertation avec les pouvoirs publics?

Commencez par gérer cette contradiction, ce sera déjà énorme.

Je vois surtout les résultats que toi tu ne veux pas voir car de toute façon quoique fasse la FFAM, tu as décidé une fois pour toute et par avance que ça ne vaut rien. Mais qui a fait passer les amendements à la loi qui nous permettent aujourd'hui par les décrets d'éviter une grosse partie des soucis inhérent à la loi drone ?, c'est bien la FFAM; Je ne nie pas que Finesse+ ai pu faire du travail, mais aujourd'hui les résultats concrets, notamment pour le système de limitation de performance et j'espère prochainement le système de limitation sonore et diode flash sont bien à mettre au crédit de l'action de la FFAM qui travaille sur les décrets avec la DGAC. En ce qui concerne l'action concrète de Finesse +, je ne la connais pas bien, et j'hésite d'ailleurs à prendre une adhésion pour en être informé. Mais je ne doute pas une seconde de la volonté de Finesse + d'avoir comme objectif premier de faire aussi avancer la cause de l'Aéromodélisme, c'est simplement le chemin qui est différent, mais le but final est bien le même.
En ce qui concerne les histoires de plafond de vol, il me semble que nous avons toujours été limités à 150M sauf demande de NOTAM ou autorisation permanente d'une hauteur de vol sur un terrain particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel D
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 515
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Jeu 29 Mar 2018 - 12:33

Denis, la bataille c'est la différentiation car confondre aeromodele a vue et vol hors vue est déjà un problème assurantiel

Lu dans la dernière newletter de la fédé " assurer la sécurité aérienne (trop d’aéromodèles sont encore détectés dans des espaces aériens interdits, voire sur le chemin d’avions de lignes ou de tourisme aux abords d’aérodromes ou d’aéroports)"

Voila le bon exemple, si on considère que les soucis proviennent des multi rotors sauvages, ils sont bien associés par la fede à des aeromodeles...

C'est l'arrêté conception de 2015 qu'il faut revoir. Dans les aéronefs telepilotes il y a 2 catégories : les aeromodeles et les drones...

Et les assurances pourront ainsi différencier les risques :
les aeromodeles depuis 50ans sont bien connus et l'accidentologie ridicule (3euros/an/pratiquant)
les drones... pour un pro 300 euros/an...

Sinon on en rediscute dans 2 ans quand les primes s'envoleront... Nous avons un dossier sur le sujet à F+, les prévisions sont pas tres sympa

Voila un beau combat que pourrait mener la FFAM, elle qui se targue d'avoir l'oreille des administrations et des politiques créer 2 catégories car 2 risques différents ! (et 2 primes différentes)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dbs911.wordpress.com/
Denis-ADAL
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 73
Localisation : Lunel 34
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Jeu 29 Mar 2018 - 13:05

stefmog a écrit:
Bonjour  Denis,

Denis ADAL a écrit:
C'est ton avis, il est respectable, mais malheureusement nous devons faire avec et travailler pour essayer au maximum d'impacter le moins possible l'aéromodélisme traditionnel.


Eh bien que les membres du comité directeur de la FFAM, nous prouve par des faits et des résultats son travail et sa motivation pour défendre l'Aéromodélisme traditionnel !!!
Je n'ai encore pas vu de résultat et je ne vous entends pas beaucoup parler de la pratique du planeur RC  ou du VDP scratch


Actuellement, la pratique dans les terrains d'aéromodélisme est sauvegardée, les contraintes sont minimes, tout le travail que nous faisons est justement fait pour défendre les pratiques isolées telles que le vol de pente, que certains au comité directeur pratiquent, moi y compris

- Quelle solution apportez-vous aux aéromodélistes qui pratiquent le F3J ou le F3B et qui ne peuvent pas pratiquer ces catégories sur le terrain déclaré DGAC de leur club pour des raisons de place et d'espace trop restreint ?

La nouvelle loi n'y change rien, la solution est de trouver de nouveaux lieu de vol et créer éventuellement de nouveaux clubs. La FFAM aide à l'achat de terrains, à la subvention des équipements et à la déclaration des nouveaux lieu de vol pour obtenir un numéro d'AIP, tu aurais d'autres demandes ?

- Quelle solution apportez-vous aux aéromodélistes qui pratiquent le F5J  ou le F5b et qui n'ont pas de terrain homologué adapté (zone planeurs et altitude de vol autorisé jusqu'à 250m) à moins de 40 ou 50 kms de leur domicile ?

Faire des demandes de NOTAM ou de relèvement de plafond de vol quand c'est possible, je l'ai fait sur notre nouveau stade d’aéromodélisme, inauguré en juin 2017 et j'ai obtenu 300M, mais bien sur, il a fallut se sortir les doigt du C..

- Quelle solution pour les aéromodélistes qui pratiquent le planeur au treuil électrique ou au sandow et qui ne peuvent pas cohabiter sur le terrain de leur club homologué DGAC, en raison des particularités de leur pratique ou  d'espace ?

Idem que plus haut, à part créer une structure dédié, je ne vois pas, ou alors virer les membres qui font de l'avion MDR

- Quelle solution pour ceux qui pratiquent le vol de pente sur des petites pentes non déclarées prés de chez eux et qui n'ont pas de club FFAM  pour les homologués ?


Pour l'instant, rien ne change, mais si en 2019, la fameuse balise d'identification est prête, la placer sur les planeurs.

Question  Question  Question  Question

Alors plutôt que faire de grands discours, de beaux éditos dans les revue fédérale et  de vous pavanez sur les réseaux sociaux,  mettez-vous réellement au boulot et venez rencontrez les aéromodélistes isolés et passionnés et  les pratiquants des catégories planeurs RC  FAI  et comprendre nos contraintes et nos souhaits.
Que la FFAM  nous écoute, quelle cherche à comprendre  et nous prouve quelle est bien là pour promouvoir l'Aéromodélisme traditionnel sous toutes ses formes.

Je suis adhérent depuis 1989 et paye ma cotisation depuis,  alors ne me dite pas que je n'ai pas participé à la vie cette Fédé et que je suis anti  FFAM,  s'il vous plait Evil or Very Mad

C'est marrant, car quand je suis venu sur ce forum, on m'a dit que je n'étais pas sur www.modelisme.com ou je suis modérateur, et que je devais avoir un ton plus respectueux, car vous étiez entre vous et une bande de copains. Mais toi tu m'accuses de me pavaner sur les réseaux sociaux, alors que justement on reproche à la FFAM de ne pas y être présent. Ensuite, tu me reproches quoi, de ne pas rencontrer de modélistes? Mais tu connais quoi de moi toi ? Des clubs et terrains, j'en ai visité des centaines de par mon boulot de commercial j'ai du en voir dans 20 départements différents, car dés que j'ai une heure à tuer, je regarde ou est le club le plus proche. Je me déplace dans les autres clubs, fait de l'écolage régulièrement, même en pente, alors m'accuser de ne pas parler aux modélistes et croire que je suis dans ma tour d'Ivoire, c'est vraiment parler sans savoir. Et si tu veux faire un concours, j'ai eu ma première licence FFAM, j'avais 15 ans, j'en ai 51, j'ai été président de mon club une première fois j'avais 18 ans et le suis de nouveau depuis 13 ans. Payer une cotisation c'est facile, mouiller la chemise pour faire avancer les choses et donner de son temps c'est déjà moins facile. Le mot pavaner, je ne l’accepte pas, ok je suis pas mal sur les réseaux sociaux depuis un mois, car j'ai une fracture du bassin et du coude et donc pas sur les terrains, mais tu vois quand j'ai repris mon club, il y a 13 ans nous étions 11, depuis nous sommes pas loin de 100 en comptant les élèves que nous formons dans le cadre du BIA et que nous faisons voler, j'ai du en plus me gauffrer un changement de terrain, car le TGV nous à expulsé, alors quand tu dis que je me pavane, alors que je passe une partie de mon temps libre au service de l'aéromodélisme, je t'avoue ça m'agace

STEPHANE
(en colère)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Rivet
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1077
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Jeu 29 Mar 2018 - 13:06

Monsieur Adal,

Je pense que vous n'avez pas compris que la bataille de la crédibilité a déjà été perdue par la FFAM aux yeux des compétiteurs planeurs RC. Ne dépensez plus d'énergie pour défendre ce qui est vain.

Les pouvoirs publics s'inscrivent dans une démarche européenne globale pour "considérer" l'aéromodélisme traditionnel dans l'élaboration des lois et se moquent bien de notre fédération. Si le projet d'avertissement sonore est abandonné, c'est parce qu'il ne fait pas l'unanimité dans l'élaboration des futures règle de l'EASA:

Cette disposition n’est pas encore mise en œuvre, eu égard à la cohérence avec la future réglementation européenne. (Source DGAC).

Il en est de même pour la limitation de performance: la limitation en altitude est déjà fixée depuis longtemps (150 m) ainsi que la limitation en distance puisque les arrêtés fixent déjà la limitation à vue pour l'activité loisir. Quant aux signalements lumineux, ils sont controversés au niveau européen à cause du risque de confusion avec un aéronef grandeur et ne seront pas retenus pour cette raison.

Vouloir faire croire que ce sont de "futurs" acquis grâce à l'action de la FFAM est mensonger.

S'il n'y a pas de contrainte pour les modèles de moins de 800gr, c'est pour préserver l'activité économique du marché grand public. Bien différent aux yeux des pouvoirs publics de celui de l'aéromodélisme et 1000 fois plus important.

Pour le reste, la seule chose dont vous pouvez vous réjouir est que la FFAM sera autorisée à faire passer le QCM obligatoire à ses licenciés (mais elle ne sera pas la seule) ainsi que quelques exemptions (avec limitations) pour la pratique sur les terrains déclarés.

Piètre succès. Moi, je n'arrive pas à m'en satisfaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefmog
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 3528
Age : 44
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Jeu 29 Mar 2018 - 15:35

Denis,

Je parlais de la FFAM en général et pas de vous en particulier !!!!!!!!!!!

Pour vos réponses elles n'apportent pas de solution, car un aéromodéliste isolé ne peut ni déclarer un terrain auprès de la DGAC à titre individuel (j'en ai fait la douloureuse expérience) et ne peut pas non plus créé un club seul et encore moins acheter un terrain lol!

Bref, on est au point mort bas !


Merci quand même d'avoir essayer et bon rétablissement.

STEPHANE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis-ADAL
pilote amateur
pilote amateur


Nombre de messages : 73
Localisation : Lunel 34
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Jeu 29 Mar 2018 - 16:48

Là, je comprend mieux ta problématique.
Première question, a tu donné les coordonnées de ton lieu de vol à la FFAM lors d'un sondage ? En effet nous sommes en train de déclarer ces lieux de vol en priorité, donc si il en fait partie ce sera fait.
Ensuite nous sommes en train de travailler à une procédure simplifiée, c'est le second étage de la fusée, ou nous déclarerions des lieux susceptible de recevoir une activité aéromodéliste. Ces lieux ne concerneraient donc que l'espace aérien et on pourrait s'affranchir de l'autorisation du propriétaire du terrain car dans certains cas c'est introuvable (il est mort, ou autre).
Mais crois moi, nous avons bien compris cette problématique et y travaillons.
Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michel D
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 515
Localisation : NANTES
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   Jeu 29 Mar 2018 - 22:06

la problématique est simple :

je veux m'affranchir des trucs électroniques si j'évolue sur le terrain de mon voisin.
je ne fais pas partie d'un club pour plusieurs raisons, (éloignement, affinités etc)

je veux donc déclarer le terrain du voisin en tant qu'individu citoyen et je ne veux pas créer de club ni que l'on m'impose d'adhérer a une fede xy

je suis responsable et je veux donc déclarer mon activité a la DSAC pour que les utilisateurs de l'espace aérien me repèrent, je suis assuré en RC, j'ai déclaré mon modele et je possède mon attestation de formation en poche.

A ce jour je ne connais pas la solution...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dbs911.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Point sur l’évolution de la réglementation.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Point sur l’évolution de la réglementation.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rail de mise au point pour macro
» Bague pour objectifs OM avec indication de la Mise au Point
» Notre asso "point de croix et compagnie" de Lorient
» [Sondage] De l'usage du clignotant en rond-point ...
» poules et poulettes au point de croix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.F3News.fr  :: Les news du F3x ! :: Du blabla, forum commun à tous !-
Sauter vers: