www.F3News.fr

Le forum du planeur radiocommandé catégorie F3x
 
AccueilPortailSelection de SujetsFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 Propriétés des matériaux composites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
JC Tourniaire
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 652
Age: 32
Localisation: Bouches du Rhône
Date d'inscription: 21/09/2008

MessageSujet: Propriétés des matériaux composites   Sam 20 Juin - 13:50

Bonjour,

Ce post pour éclaircir ce que sont les composites que l'on utilise couramment.

On trouve principalement les composites sous formes de fils (roving), rubans (tapes), tresses (braids), tissus unidirectionnels (non-crimp fabrics), tissus (fabrics), chaussettes (hose) et mats (chopped strand mats).

Les fils

Les grandeurs caractéristiques d'un fil sont :
- le type de fibre employé : verre E, carbone HT, aramide HM, ...
- le nombre de filaments dans chaque fil avec une valeur donnée en millier de filaments (K) : 1K, 3K, 6K, 12K, 24K, ...
- le masse en grammes pour 1000 mètres de fil avec comme nom d'unité le "TEX".



Remarques :
- La fibre de verre est très répandue et commune. On la trouve généralement sous la forme de la fibre de verre E.
- La fibre de carbone est fabriquée par seulement trois ou quatre entreprises dans le monde. On la trouve généralement sous la forme de la fibre de carbone HT.
- La fibre d'aramide existe sous des formes très différentes suivant le fabricant car il s'agit d'une complexe formulation chimique de polyamides aromatiques. On la trouve généralement sous le nom commercial de Kevlar avec une fibre d'aramide HM.


Propriétés mécaniques typiques des fibres seules (hors stratification) :

Sources :
- Fibres de verre de chez AGY : http://www.agy.com/technical_info/graphics_PDFs/Advanced_Materials.pdf
- Fibres de carbone de chez Toray Industries : http://www.torayca.com/properties/en/images/report_eng01_2.html
- Fibres d'aramide de chez Dupont : http://www2.dupont.com/Kevlar/en_US/assets/downloads/KEVLAR_Technical_Guide.pdf

Petit lexique des propriétés mécaniques usuellement données pour les fibres :
- Densité (density) : masse pour un volume unitaire, donnée en gr/cm3.
- Résistance à la traction (tensile strenght) : contrainte maximale admissible en traction, donnée en MPa (1 MPa = 0,1 Kg/mm²).
- Module d'élasticité en traction (tensile modulus) : raideur en traction, donnée en GPa (1GPa = 1000 MPa = 100Kg/mm²).
- Élongation à la rupture (elongation at break) : étirement maximal possible avant rupture, donné en % d'étirement.

Fibres de verre :

- Verre E : fibre de verre de grande diffusion

La fibre de verre type E :
Densité = 2,54 gr/cm3
Résistance à la traction = 3790 MPa
Module d'élasticité en traction = 72 GPa
Élongation à la rupture = 4,9 %

- Verre S-2 : fibre de verre technique

La fibre de verre type S-2 :
Densité = 2,49 gr/cm3
Résistance à la traction = 4830 MPa
Module d'élasticité en traction = 90 GPa
Élongation à la rupture = 5,8 %

Fibres de carbone :

- Carbone HT, HTS : Hight Tensile, Hight Tensile Strenght => haute résistance à la traction.

La fibre de carbone type T700SC :
Densité = 1,80 gr/cm3
Résistance à la traction = 4900 MPa
Module d'élasticité en traction = 230 GPa
Élongation à la rupture = 2,1 %

- Carbone IM, IMS : Intermediate Modulus, Intermediate Modulus Strenght => module d'élasticité intermédiaire et résistance avancé.

La fibre de carbone type M30SC :
Densité = 1,73 gr/cm3
Résistance à la traction = 5490 MPa
Module d'élasticité en traction = 294 GPa
Élongation à la rupture = 1,9 %

- Carbone HM, UHM : Hight Modulus, Ultra Hight Modulus => haut et très haut module d'élasticité.

La fibre de carbone type M55J :
Densité = 1,91 gr/cm3
Résistance à la traction = 4020 MPa
Module d'élasticité en traction = 540 GPa
Élongation à la rupture = 0,8 %

Fibres d'aramide :

- Fibre d'aramide HM : Hight Modulus => haut module d'élasticité.

La fibre de Kevlar 49 :
Densité = 1,44 gr/cm3
Résistance à la traction = 3000 MPa
Module d'élasticité en traction = 112 GPa
Élongation à la rupture = 2,4 %

- Fibre d'aramide SM : Standard Modulus => module d'élasticité standard

La fibre de Kevlar 29 :
Densité = 1,44 gr/cm3
Résistance à la traction = 2920 MPa
Module d'élasticité en traction = 70 GPa
Élongation à la rupture = 3,6 %

Remarques :
- Attention toutes ces valeurs données doivent être prises comme qualitatives car on ne parle pas encore de stratifié.
- La fibre de verre est d'une rigidité limitée, mais accepte de fortes déformations.
- La fibre de carbone est d'une rigidité supérieure, mais ne supporte que de faibles déformations.
- La fibre d'aramide est d'une rigidité moyenne, mais présente la plus faible densité et la meilleure résistance.

Les tissus

Définition :
Le tissu est obtenu par le tissage qui est le résultat de l'entrecroisement, dans un même plan, de fils disposés dans le sens de la chaîne (warp) et de fils disposés dans le sens de la trame (weft). En général l'angle entre la trame et la chaine est de 90°.

Les grandeurs caractéristiques d'un tissu sont :
- le type de fil employé (yarn type) : verre E 12 tex, carbone HT 67 tex, aramide HM 22 tex, ...
- le type de tissage (weave pattern) : toile, sergé, satin, ...
- la densité d'entrecroisement chaine et trame (number of end per cm²) : 12x12, 16x15, ...
- la masse au m² avant stratification (weight) : 93 gr/m², 160 gr/m², ...

Les types de fil :

On retrouve les différents types de fil disponibles en bobines mais la diversité est moindre. En général le même type de fil est employé pour la chaine et la trame :



Si le type de fil est différent sur la chaine et la trame et qu'ils participent tous les deux aux propriétés mécaniques de l'ensemble, on parlera alors de tissu hybride :



Parfois, une très faible proportion de fibre verre est utilisée pour tenir alignée des fibres. C'est souvent le cas du tissu de carbone unidirectionnel :



Il existe aussi une famille de produit qui est basée sur des fibres les plus plates possibles (spread tow). Il s'agit d'un procédé de fabrication qui cherche aplatir au maximum les fibres. Ceci permet de limiter la quantité de résine nécessaire pour l'imprégnation mais également d'avoir les fibres les plus rectilignes possible (peu d'espace entre deux fibres et pas de torsion du fil sur lui même). On trouvera principalement des unidirectionnels et quelques tissus :



Les types de tissage :

Il existe trois grandes familles de motif de tissage :

- la toile (plain weave)


- le sergé (twill weaves)


- le satin (satin weave)

Il existe bien évidemment une grande variété de déclinaisons de ces motifs de base.


La densité d'entrecroisement chaine et trame :

En règle générale, la distance entre deux entrecroisements est la même sur la chaine et sur la trame.

On peut remarquer que entre certains tissus proches, seule la densité d'entrecroisement change. C'est par exemple le cas entre le tissu de carbone 65 gr/m² (5x5 au cm²) et le tissu de carbone 93 gr/m² (7x7 au cm²). Il faudra donc être attentif aux espaces entre les fils avides de résine fraiche.

Si cette distance est différente, alors le tissu est dit non équilibré. C'est souvent le cas avec les tissus de verre comme par exemple le tissu de verre 49 gr/m² (23,7x18,5). Ce genre de tissu a donc un sens d'utilisation !

Cas particuliers des rubans, tresses et chaussettes :

- les rubans sont des tissus de faible largeur. Leur intérêt réside dans le fait de supprimer les opérations de coupe dans le sens de la longueur. Ils sont généralement de type unidirectionnel et ils existent en verre, carbone et aramide.


- les tresses sont des tissus de faible largeur dont les fibres présentent un angle avec la direction principale. On les trouve généralement en fibre de verre et fibre de carbone avec un angle au repos de 30° ou 45°.




- les chaussettes sont des tissus formant un tube d'un diamètre donné lorsque les fibres se trouvent à /-45° par rapport à la direction principale. On les trouvent réalisées en fibre de verre, de carbone et parfois hybride carbone/aramide.



Les mats :

Il n'y a pas de tissage, les fibres sont disposées de manière aléatoire. On trouve principalement du mat de verre et du mat de carbone :




Propriétés mécaniques des résines epoxy :

Les résines epoxy présentent des caractéristiques qui les rendent très intéressantes pour réaliser un matériau composite avec les fibres : viscosité, mouillabilité des fibres, résistance à la compression, résistance aux chocs, résistance aux fissures, ...

A l'utilisation la résine passe de l'état liquide, avec une certaine viscosité, à
l'état solide. Cette étape est appelée polymérisation. C'est à dire que
les chaines moléculaires s'organisent en un réseau donné.

La résine seule présente des caractéristiques mécaniques identiques dans toutes les directions. C'est donc un matériau homogène isotrope.

Principales caractéristiques :
- Densité (density) : 1,2 grm/cm3
- Module d'élasticité (modulus of elasticity) : 32 MPa
- Résistance à la traction (tensile strenght) : 75 MPa
- Résistance à la compression (compressive strenght) : 130 MPa
- Élongation à la rupture (elongation at break) : 6 %

Remarques :
- la résine epoxy est moins dense que le tissu
- la résine epoxy est plus de 1000 fois moins rigide que les fibres
- la résine epoxy peut s'étirer nettement plus que les fibres avant la rupture


La suite dans un autre message, celui-ci étant plein !


JCT


Dernière édition par JC Tourniaire le Sam 15 Aoû - 23:04, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gebazin
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 1791
Age: 58
Localisation: Marseille
Date d'inscription: 06/11/2007

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Sam 20 Juin - 19:24

Bonsoir, c'est une excellente idée que tu as là JC, j'ai déjà appris pas mal et j'attends la suite. cheers

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier.sudluberon.free.fr/
JC Tourniaire
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 652
Age: 32
Localisation: Bouches du Rhône
Date d'inscription: 21/09/2008

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Dim 21 Juin - 17:49

Salut Gérard,

J'ai complété un peu le post.

J'espère que c'est utile et intéressant.


@+

JCT

_________________
La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer.
[Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes (1939)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Richards
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 742
Age: 39
Localisation: septente-quatre
Date d'inscription: 10/01/2008

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Dim 21 Juin - 18:47

Super JCT, oui ce serra trés utile, c'est le genre de truc qui reviens souvent dans les forums.

Je préciserait que le sergé est très "drapable" CAD il va bien pour faire des formes non développables (nez de planeur), je fais aussi la différence entre la Nappe et l'UD, La nappe (spread tow) c'est de l'UD mais il n'y a pas de mèches (ce que tu as mis en photo) J'ai appris ca sur ce forum! Et justement tu as oublié (pas encore mis) la nappe tressé (spread tow fabric)

A+

Erik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC Tourniaire
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 652
Age: 32
Localisation: Bouches du Rhône
Date d'inscription: 21/09/2008

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Dim 21 Juin - 20:09

Salut Erik,

Je pense avoir corrigé les manques.

En parlant de nappe tressé, chez R&G il est possible depuis peu de commander leur dernier tissu du genre :

Carbon fabric "Spread-Tow" UHM 50 g/m²



C'est plus de 1100 euros les 5 mètres minimum, si le cœur t'en dis...

@+

JCT

_________________
La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer.
[Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes (1939)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gebazin
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 1791
Age: 58
Localisation: Marseille
Date d'inscription: 06/11/2007

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Dim 21 Juin - 23:36

Finalement les densités restent légères, les écarts à la traction peu significatif de 10 puis 20 % avec l'aramide. Il n'y aurait que les écarts de prix qui seraient significatifs? On se ferait pas un peu avoir pas des arguments de vendeur et de mode?
A moins que la résine nous bouleverse ces données.
Je reste collé, que dis-je collé, plastifié à ton post JC, Bravo!
Gérard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier.sudluberon.free.fr/
Erik Richards
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 742
Age: 39
Localisation: septente-quatre
Date d'inscription: 10/01/2008

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Lun 22 Juin - 8:25

Gérard, si seulement c'était si simple cyclops
Chaque type de fibre a ses avantages, celui que tu oublies pour le carbone c'est sa module d'élasticité et son allongement, pour un lancé main ça ne ferra peut-être pas une aile beaucoup plus solide le carbone par rapport au kevlar mais ça ferra une aile beaucoup plus rigide qui se déformera beaucoup moins au lancée donc l'énergie serra moins absorbé.
Pour les densités le kevlar a un gros avantage surtout par rapport au verre, le 61g kevlar est aussi épais que le verre 105-110g, donc pour le même poids ou proche l'aile aura donc une peau plus épaisse qui se marquera moins, qui serra plus durable, plus résistant aux impacts, etc.

JC, on en révais l'autre jour mais là quand meme c'est un peu cher. Pourquoi pas pour un compétiteur de très haut niveau un petit calcul vite fait; on gagne 20g par rapport au 80g sur une aile de 22dm2 pour 100-150€ de plus cher...

Erik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC Tourniaire
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 652
Age: 32
Localisation: Bouches du Rhône
Date d'inscription: 21/09/2008

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Lun 22 Juin - 19:54

Hé oui Gérard, ce n'est pas encore fini !

J'essaye de donner des clés sur ce sujet vaste et parfois opaque.

Le matériau final étant un "composite" il va falloir marier, pour le meilleur et pour le pire, ces deux entités fort dissemblables. Il va falloir patienter jusqu'au prochain épisode...

Erik, rassures toi, ils sortent aussi un magnifique Textrem 76 gr/m² en carbone IM et qui est 2,5 fois moins cher que ce 50 gr/m² UHM.


@+

JCT, qui a son H5N2 enfin redescendu de son arbre perché. Merci le mistral gagnant !

_________________
La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer.
[Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes (1939)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC Tourniaire
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 652
Age: 32
Localisation: Bouches du Rhône
Date d'inscription: 21/09/2008

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Sam 15 Aoû - 23:14

Suite et fin du post.


Quantités de résine nécessaires à la stratification :

Le stratifié est le résultat de l'imprégnation de la résine dans les fibres. Sur les tissus se trouvent des agents chimiques qui favorisent cette imprégnation. Il faut donc faire attention au stockage et à la manipulation des tissus pour ne pas dégrader ces propriétés chimiques.
Une grandeur importante est la quantité de résine nécessaire à l'imprégnation d'un tissus donné. On estime que la quantité de résine nécessaire représente environ 65% du volume final du stratifié. Compte tenu des densités différentes des fibres, cela donne une consommation de résine différente suivant le type de fibre.

Proportions typiques des quantités de résine nécessaires pour les tissus :

1m² de tissu de verre de 100 gr/m² va nécessiter 80 gr de résine.

1m² de tissu de carbone de 100 gr/m² va nécessiter 115 gr de résine.

1m² de tissu de kevlar de 100 gr/m² va nécessiter 140 gr de résine.

Bien évidemment la consommation de résine pour un tissu dépend du type de tissage de celui-ci, de la qualité d'imprégnation de la résine, mais aussi et surtout de la qualité de l'opération manuelle.

Propriétés mécaniques des stratifiés :

Petit rappel de mécanique :

La contrainte max en traction est contrainte maximale admissible en traction avant rupture

La contrainte max en compression est la contrainte maximale admissible en compression avant rupture

La contrainte max en cisaillement est la contrainte maximale admissible en cisaillement avant rupture

E est le module d'élasticité qui est la grandeur de la rigidité en traction et en compression.

G est le module de cisaillement qui est la grandeur de la rigidité en torsion.

Le flambement est un phénomène d'instabilité élastique sous une charge de compression. L'exemple type est la règle de bureau comprimé aux extrémités qui se met à plier. Voir ici en image :
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/69/Buckledmodel.JPG

Propriétés mécaniques générales des stratifié :

Les propriétés suivantes sont tirés du livre "Matériaux composites" de Daniel GAY. Elles sont issues de mesures expérimentales sur des matériaux composites au standard de qualité aéronautique. Donc c'est du sérieux.

Types de tissus ; contrainte max en traction ; max en compression ; max en cisaillement ; E ; G

Unidirectionnel verre ----> | 1250 MPa | 600 MPa | 63 MPa | 45000 MPa | 4500 GPa
Unidirectionnel carbone -> | 1270 MPa | 1130 MPa | 63 MPa | 134000 MPa | 4200 MPa
Unidirectionnel kevlar ---->| 1410 MPa | 280 MPa | 45 MPa | 85000 MPa | 2100 MPa

Tissu de verre à 0° -----> | 85 MPa | 290 MPa | 63 MPa | 28730 MPa | 4500 MPa
Tissu de carbone à 0° --> | 425 MPa | 595 MPa | 63 MPa | 70687 MPa | 4200 MPa
Tissu de kevlar à 0° ----->| 229 MPa | 150 MPa | 45 MPa | 45570 MPa | 2100 MPa

Tissu de verre à 45° -----> | 94 MPa | 122 MPa | 98 MPa | 14130 MPa | 12760 MPa
Tissu de carbone à 45° -> | 123 MPa | 125 MPa | 397 MPa | 15055 MPa | 34487 MPa
Tissu de kevlar à 45° ----->| 87 MPa | 86 MPa | 131 MPa | 7720 MPa | 21860 MPa

Ces données brutes montrent déjà l'utilité des unidirectionnel pour les sollicitations de traction/compression ainsi que celle des tissus à 45° pour les sollicitations en cisaillement.

Pour aller plus loin, on va tracer les courbes en fonction des angles de disposition des tissus.

Propriétés mécaniques des stratifiés unidirectionnel :

Comme le nom l'indique ils travaillent dans un sens privilégié. En traction les fibres travaillent de manière idéale et la rigidité est élevée. En compression les fibres travaillent de manière difficile du fait des phénomènes de flambement. Il en résulte une différence importante entre le comportement en traction et celui en compression. Les autres directions ont des propriétés mécaniques très basses du fait de l'absence de fibres dans ces directions.

Si on trace un graphique avec le module d'élasticité en fonction de l'angle entre la direction de l'UD et la sollicitation, cela donne ceci :



On retrouve bien le fait que les UD ne travaillent bien que suivant une seule direction. On notera la régularité du verre UD notamment par rapport au kevlar qui s'effondre très vite.

Maintenant si on trace le module de cisaillement en fonction de l'angle entre la direction de l'UD et la sollicitation, cela donne ceci :



On voit que l'UD n'apporte rien à la rigidité en torsion et que celle-ci est insensible à l'angle. Donc n'allez pas me mettre des mèches de carbone disposé dans le sens de l'envergure dans un aileron pour rigidifier la torsion. Ne rigolez pas, j'ai des noms...

Propriétés mécaniques des stratifiés en tissus :

Si on trace un graphique avec le module d'élasticité en fonction de l'angle entre la direction du tissu et la sollicitation, cela donne ceci :



On voit tout d'abord que pour 0° la rigidité est divisée environ par deux par rapport à un UD. C'est normal puisque l'on ne retrouve plus que 50% des fibres dans cette direction.
On notera encore la régularité du tissu de verre notamment par rapport au tissu de kevlar qui s'effondre très vite.
On voit également que pour 45° la rigidité est beaucoup plus basse que pour 0°. Ainsi un tissu disposé à 45° ne participe pas beaucoup à la rigidité. Donc n'allez pas mettre des tissus à 45° pour faire une semelle de longeron. Là aussi j'ai des noms...


Maintenant si on trace le module de cisaillement en fonction de l'angle entre la direction du tissu et la sollicitation, cela donne ceci :



On retrouve bien le fait que l'angle de 45° est celui qui présente la plus grande rigidité en torsion. Donc partout où on veut de la rigidité en torsion c'est du tissu à 45° qu'il faut mettre en priorité.
La largeur des pics montre à quel point il faudra être précis et ne pas déformer les tissus lors de l'opération de stratification. Le plus sensible étant le tissu de kevlar qui perd près de 70% de sa rigidité pour 15° d'écart. Encore une fois le moins sensible est le tissu de verre.


Bilan général :

Le sujet s'est voulu raisonnablement exhaustif et doit pouvoir couvrir la plupart des questions que l'on se pose sur les matériaux composites que l'on utilise pour nos construction. J'espère que les idées sont maintenant plus claires lorsque l'on parle de sergé de kevlar ou de UHM carbone.


Si vous avez des suggestions ou des questions, allez y c'est fait pour.


JCT

_________________
La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer.
[Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes (1939)]


Dernière édition par JC Tourniaire le Dim 16 Aoû - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Richards
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 742
Age: 39
Localisation: septente-quatre
Date d'inscription: 10/01/2008

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Dim 16 Aoû - 9:52

Tes graphiques, ce qui serrait sympa c'est de nous les faire mais avec la même masse pour chaque fibre, là tu compares à section équivalente alors que ce qui nous intéresse en modelisme c'est le rapport poids/résistance.


JC Tourniaire a écrit:

Proportions typiques des quantités de résine nécessaires pour les tissus :

1m² de tissu de verre de 100 gr/m² va nécessiter 80 gr de résine.

1m² de tissu de carbone de 100 gr/m² va nécessiter 115 gr de résine.

1m² de tissu de kevlar de 100 gr/m² va nécessiter 140 gr de résine.

Bien évidemment la consommation de résine pour un tissu dépend du type de tissage de celui-ci, de la qualité d'imprégnation de la résine, mais aussi et surout de la qualité de l'opération manuelle.

Comme le dis ta signature, ça c'est la théorie, en pratique pour une aile de lancée main on peut éponger le Kevlar énormément sans risque alors que le verre si on l'éponge trop ça ne colle pas au noyau et se délamine.

Pour moi si on fait correctement les choses une aile en kevlar 61g a la peau plus épaisse qu'une aile fibre 80g (se marque moins) mais est aussi plus léger qu'une aile en verre 50g si on l'éponge correctement.

A+

Erik fan du kevlar mais tes graphiques ne rendent pas justice Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC Tourniaire
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 652
Age: 32
Localisation: Bouches du Rhône
Date d'inscription: 21/09/2008

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Dim 16 Aoû - 14:17

Salut Erik,

Erik a écrit:
Tes graphiques, ce qui serrait sympa c'est de nous les faire mais avec la même masse pour chaque fibre, là tu compares à section équivalente alors que ce qui nous intéresse en modelisme c'est le rapport poids/résistance.
Toi tu ne connais pas encore l'histoire des quatre aveugles et de l'éléphant... Razz

Pour faire la comparaison comme tu le suggères il faut pondérer les valeurs des modules d'élasticité par l'inverse de la densité. Ainsi on s'affranchit de la différence de densité des matériaux.

Si on prend les valeurs suivantes :
Verre : 2,5 gr/cm3
Carbone : 1,8 gr/cm3
Kevlar : 1,44 gr/cm3

On fait donc E/Rho et G/Rho, et on obtiens alors :






Le kevlar est moins loin du carbone grâce à sa plus faible masse volumique. Le verre est à la ramasse plombé par ses propriétés mécaniques déjà faibles et par sa masse volumique.

Erik a écrit:
Comme le dis ta signature, ça c'est la théorie, en pratique pour une aile de lancée main on peut éponger le Kevlar énormément sans risque alors que le verre si on l'éponge trop ça ne colle pas au noyau et se délamine.
Pour moi si on fait correctement les choses une aile en kevlar 61g a la peau plus épaisse qu'une aile fibre 80g (se marque moins) mais est aussi plus léger qu'une aile en verre 50g si on l'éponge correctement.
Si tu compares le kevlar et le verre pour une utilisation à 45° sur une aile pleine de lancé main il y a plusieurs paramètres qui favorise le kevlar par rapport au verre (mis à part du prix et de la facilité d'usage bien sûr Twisted Evil ) :

- le kevlar est moins dense que le verre : 1,44 contre 2,5 gr/cm3.
- le kevlar est très résilient (résistant aux chocs) par rapport au verre.
- à masse égale le stratifié en kevlar à 45° présente une rigidité dans le sens de l'envergure quasi identique par rapport au stratifié en verre à 45°.
- à masse égale le stratifié en kevlar à 45° présente une rigidité en torsion triplée par rapport au stratifié en verre à 45°.


Si on fait le bilan pour 0,5 m² de stratifié sur une aile F3K (j'arrondis un peu la surface pour simplifier) :

0,5 m² de Kevlar 61gr/m² -> 30,5 gr de tissu qui réclamerons 42,7 gr de résine -> total 73,2 gr, peau de 0,13 mm d'épaisseur

0,5 m² de Verre 80 gr/m² -> 40 gr de tissus qui réclamerons 32 gr de résine -> total 72 gr, peau de 0,088 mm d'épaisseur

0,5 m² de Verre 50 gr/m² -> 25 gr de tissus qui réclamerons 20 gr de résine -> total 45 gr, peau de 0,054 mm d'épaisseur

J'ai bien une peau d'une épaisseur supérieure pour le kevlar, mais mon devis de poids n'est pas dans le vrai on dirait.

Erik, pèses-tu les tissus et la résine que tu prépares pour eux ?

J'essaye de comprendre, mais je suis convainque du résultat rassures toi.


@+

JCT

_________________
La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer.
[Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes (1939)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Richards
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 742
Age: 39
Localisation: septente-quatre
Date d'inscription: 10/01/2008

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Dim 16 Aoû - 16:05

Erik Richards a écrit:
Voila ses petits frères cheers mes premiers empennages en Kevlar, ben je regrette de ne pas avoir commencé plus tôt No la construction est donc kevlar 36g avec le BA en verre 50g > un peu moins de 14g l'ensemble! et c'est mega rigide le BF n'est pas fragile du tout! les mêmes que j'ai fait en verre 25g avec BA en verre 25g font 13g l'ensemble... La grosse différence c'est que le Kevlar on peux éponger beaucoup plus que le verre, j'ai tenté la méthode Barnes CàD 3-4 couches d'essui-tout entre les mylars (à la place des noyaux) dans le sac à vide quelques minutes, en sortant on dirait que le tissus est sec.. en petit coup de résine sur le BF pour pas que ce soit trop sec et c'est tout.


A+

Erik

Quand on sort les mylars du vide, le kevlar est très clair on dirait vraiment qu'il est sec, j'avais vraiment des doutes... pourtant je t'assure que mes empennages sont très costaud, alors qu'avec le verre si on éponge un peu trop ca ne marche pas, ca ne colle même pas au noyau. je pense que j'utilise beaucoup moins de résine que la théorie. J'ai pas encore tenté cette méthode sur une aile mais je penses que je vais oser la prochaine fois.
J'essayerais de peser la prochaine fois.

Erik
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent
Admin
Admin


Nombre de messages: 3534
Age: 34
Localisation: Toulouse
Date d'inscription: 01/11/2007

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Dim 16 Aoû - 17:54

un petit détail d'ailleurs : toutes les propriétés données sont valables avec la bonne quantité de résine...
Une fois essoré, le stratifié n'a plus du tout les mêmes propriétés, quelle que soit la nature des fibres.

De plus, on parle beaucoup des fibres, mais on oublie trop souvent les propriétés de la résine, pourtant essentielles !
Il y a beaucoup de résine époxy, mais toutes ne se valent pas. Tandis que selon les fournisseurs de fibres, les perf n'évoluent que très très peu.

_________________
La diplomatie ? C'est pas la science des dinosaures ça ? j'ai du l'apprendre à l'ecole si c'est ça !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.f3news.fr
Erik Richards
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages: 742
Age: 39
Localisation: septente-quatre
Date d'inscription: 10/01/2008

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Dim 16 Aoû - 21:19

Tu a certainement raison Laurent mais peut-être avec cette technique on arrive juste au minimum "théorique" alors qu'avec la FDV on doit mettre un peu plus pour être sur que ca colle.... la prochaine fois je pèse pour être sur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent
Admin
Admin


Nombre de messages: 3534
Age: 34
Localisation: Toulouse
Date d'inscription: 01/11/2007

MessageSujet: Re: Propriétés des matériaux composites   Dim 16 Aoû - 23:08

pas impossible que le kevlar supporte mieux d'être "sec" en resine...

pour info, en aéronautique, on vise entre 58 et 60% de taux volumique de fibres (TvF) dans le stratifié.

_________________
La diplomatie ? C'est pas la science des dinosaures ça ? j'ai du l'apprendre à l'ecole si c'est ça !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.f3news.fr
 

Propriétés des matériaux composites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.F3News.fr  ::  :: -