www.F3News.fr

Le forum du planeur radiocommandé catégorie F3x
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 vitesse de dérive des ascendances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc PUJOL
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1714
Age : 53
Localisation : Essonnes
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: vitesse de dérive des ascendances   Mer 25 Aoû 2010 - 8:29

Auriez vos des informations sur la vitesse de dérive des ascendances avec le vent?
Y a t'il un ratio entre vitesse du vent et la vitesse de dérive?

Merci de votre expertise à tous.

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c h r i s t o p h e
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 926
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   Mer 1 Sep 2010 - 0:18

Salut Marc.
La vitesse de dérive d'une ascendance n'est elle pas tout simplement la vitesse du vent à l'altitude donnée?
près du sol, il y a un gradient de vitesse du vent qui aurait tendance à hacher la pompe; la position et liée au "réservoir énergétique qui l'alimente, elle se re-forme sur un élément déclencheur: relief, contraste de matières au sol.. Dans cette tranche d'altitude, la pompe semble ne pas dériver autant puisqu'elle se re-constitue à sa source.
En altitude, je ne voit pas ce qui pourrait modifier son déplacement, hormis le vent.. et l'influence d'une autre pompe voisine?
Je suis souvent à l'affut de phénomènes qui peuvent matérialiser les pompes, leurs formes, en fonction du terrain. Par exemple, dans certaines régions comme le Cantal, il y a beaucoup de rapaces qui balisent les pompes.
En vol de pente, il faut parfois se contenter de deux tours dans une bulle et il faut attendre la suivante. Le thermique se combine à la dynamique, comprendre l'instabilité devient plus complexe..
Il me semble que nos planeurs peuvent exploiter des mini phénomènes d'ascendance qui n'ont pas la forme académique d'une grosse pompe.
Je vais réviser le sujet. Surtout si je peux me faire offrir "la course en planeur" de Richman.. Cris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc PUJOL
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1714
Age : 53
Localisation : Essonnes
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   Mer 1 Sep 2010 - 8:33

Connaître la vitesse de dérive des ascedances est important pour pouvoir définir la charge ailaire du modèle qu'il faudra employer. Cela permet de prédire l'éloignement dont on pourra rentrer une fois l'ascendance exploitée.

Une ascendance est alimentée par le sol et incliné par le vent.

Tant que l'alimentation se fait sur le même terrain, l'ascendance est immobile. Elle est juste tordue par le vent.
Plus l'ascendance est forte et plus elle est droite. Plus le vent est fort, et plus l'ascendance est couchée. Il y a donc un combat entre vent et énergie contenue dans le sol.

Mais une même portion de terrain n'alimente pas tout le temps une ascendance. Une fois l'énergie disponible par une surface restituée, c'est au tour de la surface voisine de fournir son énergie.
Il y a donc mouvement, déplacement de l'ascendance. En général, c'est dans le sens du vent. Mais on a vu des nuages d'orage remonter le vent...

Restons dans un premier temps dans un cas classique d'une ascendance "moyenne" telle que nous en rencontrons tous les jours.

C'est cette vitesse de déplacement que je cherche à déterminer ou à défaut à évaluer à la louche.

Quand l'ascendance n'est plus alimentée par le sol, elle se déplace avec le vent, et donc à la vitesse du vent. Mais là, elle meurt, et son exploitation n'est qu'une question de minute ou de secondes.

Un façon d'évaluer la dérive est de relever la vitesse du vent au sol et d'enregistrer une prise d'ascendance avec un GPS. Mais on aura le résultat de la dérive et de l'inclinaison. Il faudra donc ensuite séparer les deux et donc évaluer l'inclinaison en fonction de la force du vent.

Des idées? Des résultats?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blancoloic
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 814
Localisation : Grisolles 82
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   Mer 1 Sep 2010 - 8:53

Salut,
Un p'tit document sur les ascendances, normalement fait pour les parapentistes mais très intéressant pour le modélisme aussi:
http://augredelair.free.fr/DocChasseurDeThermiquesWillGad.pdf
Bonne lecture
Loïc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c h r i s t o p h e
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 926
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   Mer 1 Sep 2010 - 9:47

Pour optimiser sa vitesse de transition, il me semble qu'il est utile de connaitre les varios de la journée , la vitesse du vent et sa direction. Avec ça, on peux faire un calage Mac Cready, et éventuellement déterminer le ballast idéal.
La puissance des ascendances justifie un calage Mac Cready qui devrait convenir pour la journée. Par contre, la direction du vent modifiera ce calage pour chaque direction de transition et on ne pourras adapter la charge alaire entre deux directions de transition. Mais on peux quand même choisir une vitesse idéale de transition.

"Une fois l'énergie disponible par une surface restituée, c'est au tour de la surface voisine de fournir son énergie. "
Pas forcement la surface voisine: je dirait plutôt une surface voisine susceptible de déclencher une ascendance, un autre réservoir énergétique.

"Quand l'ascendance n'est plus alimentée par le sol, elle se déplace avec le vent, et donc à la vitesse du vent. Mais là, elle meurt, et son exploitation n'est qu'une question de minute ou de secondes."
L'ascendance de bonne dimension (pas la mini bulle) a quand même encore une chance de survie: si les conditions météo sont bonnes, l'ascendance montera tant que sa température sera supérieure à la température environnante. La détente adiabatique peux d'ailleurs prolonger sa montée.

"on a vu des nuages d'orage remonter le vent"
Les nuages, dans ce cas ont il remonté le vent ou bien ont ils remonté la direction du vent moyenne relevé avant l'orage? autrement dit, le nuage ne suit il pas la direction du vent qui aurait été modifiée localement par un drainage du à l'orage ou à la formation de congestus? Cris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c h r i s t o p h e
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 926
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   Mer 1 Sep 2010 - 9:54

Merci pour le lien. Et c'est Reichman, avec un E.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gebazin
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1882
Age : 60
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   Mer 1 Sep 2010 - 13:35

En F3K nous accrochons toujours en dessous des 60m sauf quelques lanceurs prodigieux, et ensuite la visibilité de notre courte envergure ne permet pas de monter au delà des 300-350m. Dans cette plage d'altitude, la vitesse de l'ascendance est très souvent inférieure à celle du vent et il m'arrive fréquemment de "stationner" face au vent pour recentrer. Cela est vrai pour les colonnes formée ou pour les bulles naissantes, comme si il y avait un phénomène d'inertie ou de viscosité.
Gérard

PS : Christophe je vois que tu es aussi de Marseille, tu voles ou?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier.sudluberon.free.fr/
c h r i s t o p h e
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 926
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 19/11/2009

MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   Jeu 2 Sep 2010 - 0:21

Bonsoir.
Je suis fréquemment au col de la Gineste, ou à la recherche d'autres pentes dans le 04, 84, 05...
j'espère avoir l'occase de monter à Vernègues cet hiver. Et il faut que je trouve l'occase de venir vous voir lancer vos DLGs..

Tu parles de d'inertie, c'est vrai que le poids d'une pompe, c'est pas rien: 10000 tonnes? 100000 tonnes?

Et de viscosité; c'est un peu comme le volume d'eau chaude qui ne se mélange pas à l'eau froide dans un chauffe eau électrique..?

En rêvassant sur les pentes, je me suis demandé ce qui pouvait je passer avant que la pompe ne déclenche: une bulle qui grossit mais ne s'élève pas encore, le rayonnement du sol chauffé durant la matinée qui la fait grossir, une brise qui passe dessus? autour? de la bulle puis qui déclenche l'ascendance.. un changement d'équilibre.

Il y peut être une petite expérience pour se représenter l'instabilité: il s'agit d'un verre contenant deux liquides de couleurs différentes, l'un flottant sur l'autre. Je crois que les deux liquides ont des densités légèrement différentes mais que le plus lourd est chauffé pour réduire sa densité.. Au début, la surface entre les deux liquides est plane, puis le liquide du haut refroidit et commence à couler dans celui du bas. ça déforme la surface de contact entre les liquides, un peu comme de racines qui descendent et d'autres qui montent...

"Stationner face au vent pour mieux recentrer" n'est pas du (au moins en partie) à la forme de la pompe qui s'incline et qui s'ovalise avec le vent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gebazin
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1882
Age : 60
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   Jeu 2 Sep 2010 - 19:02

J'avais eu l'idée d'un avion bulleur: on imagine une roue de tiges terminées par des cercles, les cercles trempant tour à tour dans un liquide ad hoc, le tout monté sur un planeur électrique. Le déplacement simulerait le souffle de l'enfant produisant des bulles. On devrait avoir un chapelé de bulles dont la visibilité et les déplacements pourraient nous permettre de mieux visualiser l'ascendance et son déplacement. On manque tous de temps et moi en plus de courage; Mais un jour peut-être....
Gérard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier.sudluberon.free.fr/
andre.r
Pilote pro
Pilote pro
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 68
Localisation : arles
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   Jeu 2 Sep 2010 - 22:11

salut Gé.

avec les nouvelles lunettes solaris pas besoin de tout ce bastringue , les bulles tu les vois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gebazin
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1882
Age : 60
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   Jeu 2 Sep 2010 - 22:43

Moqueur! tu ferais mieux de répondre pour la compétition de FF2000 sur ton Coussoul.
http://www.f3news.fr/competitions-ff2000-f18/recherche-club-du-sud-pour-organiser-rencontre-ff-2000-t3208.htm
Gérard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epervier.sudluberon.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: vitesse de dérive des ascendances   

Revenir en haut Aller en bas
 
vitesse de dérive des ascendances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Radar Gun pour mesurer la vitesse de nos RC
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Photos haute vitesse
» vitesse CPU sous froyo
» Cable de vitesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.F3News.fr  :: Les news du F3x ! :: Du blabla, forum commun à tous !-
Sauter vers: