www.F3News.fr

Le forum du planeur radiocommandé catégorie F3x
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réflexion f3K sur le nombre de concurents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
sylvain58
pilote national
pilote national


Nombre de messages : 119
Localisation : alès
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mar 28 Mai 2013 - 21:19

je donne mon exemple

j'ai un steig et blaster, je fais 60% de f3k et 40% vol de pente

l'année dernière j'ai voulu faire un concours,on m'a dis faut prendre la licence ffam.

ben j'suis pas aller au concours....


pourtant j'avais envie d'y aller et j'ai bien un steig ( appel a nicolas.carof plus haut)

le f3k c'est synonyme de liberté,de vol "ou on veut quand on veux" pas de contrainte de terrain, de club, de moteur ,de matériel compliqué (on peut se regaler avec un 2 axes style apsi 97 d'1metres).

voila pourquoi j'ai pas pris de licence, parce que ca me sert a rien ,que mon assurance responsabilité civile me couvre et que les choses simple sont souvent les meilleurs.Je comprends par contre tout a fais le fait de participer dans un club ou autre pour entretenir un terrain.

pourquoi pas une simple rencontre f3k "venez voler avec votre machine" sans toutes ces taches dans les compet'...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre meunier 39
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 2865
Age : 20
Localisation : jura
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mar 28 Mai 2013 - 21:31

les gars a mon avis

LE PROBLÈME N'EST PAS LA !!!

effectivement , payer une licence juste pour faire une compète c'est pas intéressant !

mais si on faisait la même chose que ce qu'il c'est fait a Meximieu !

une rencontre pour causer matos et voler tous enssembles faire des dernier poser ou des trucs simples mais sans enjeux !!

si vous voulez motiver du monde faites de la pub sur des sites , dans les mairie des villes ou il y a les concours , etc

mais faire des rencontre il y a rien de mieux pour motiver les gents a s'inscrire a une compète , ou a se lancer dans le F3K !



perso au départ , je voulais juste voler dans mon coin , jusque a ce que notre cher Gégé m'ai dit de venir participer a la Coussoul race .

et la ... j'en voulais encore , j'ai enchainer sur Nancy , et fin juin je fais Romans , puis le CDF , etc !

donc a mon avis c'est le fait de voler avec les autre et de ce tirer un peu la bourre qui peu enlever ce plomb dans l'aile qui nous fait légerement touner en rond !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried
Pilote pro
Pilote pro
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mar 28 Mai 2013 - 23:07

Bonsoir à tous

Les commentaires de Sylvain me surprennent quelques peu. J'espère qu'ils sont dus plus à une méconnaissance du domaine que de laxisme...

Pour faire un concours, effectivement, il faut une licence FFAM, qui a le pouvoir de valider officiellement un classement. Il y a des règles à respecter lors que l'on est compétiteur.
Dans la vraie vie, comment peux t on prétendre détenir un record? Il est nécessaire d'être validé par un juri officiel... même principe pour une compétition de F3K qui devra être validé par la FFAM.

Voler en "sauvage" dans la petite clairiere du coin ou dans le champ du l'agriculteur... c'est faisable, mais quel est le but? se prouver à soi meme que l'on est bon? Oui, il n'y a aucun doute, on est toujours bon dans ces conditions... voir meme un champion Wink mais rien d'officiel !

Egalement, etre adhérent à la FFAM n'a pas pour seul interet de faire de la competition. C'est aussi véhiculer une image de sérieux et de respect. Si demain je vais voler en "sauvage" dans le champ d'a coté et que je crashe betement mon zinc sur la voiture de passage (meme si normalement ce ne peut pas arriver puisque je suis un champion)... et bien voila, une image négative de l'aéromodélisme, qui sera largement transmise.

Un exemple tout bete : je fais voler mon steig dans le champ d'a coté, ca monte super bien... (c'est normal puisque je suis un champion)... je monte à 300m... trop fort ! mais je suis seul sur le terrain à observer mon steig ou mon truc perso ultra performant... par contre... je n'ai pas vu arriver le petit avion de tourisme qui rentre en collision avec mon steig de 280g, parce que je connais pas les regles de securité en vigueur ! Connaitre et respecter les regles, c'est préserver notre activité.

Mes propos peuvent paraitre exagérés pour certains, mais ils ne sont que le reflet de la realité en terme de sécurité.

L'image de l'aéromodélisme, toutes catégories confondues, est tres importante. Il appartient à chacun de montrer l'exemple en se tenant au courant des regles de securité en vigueur et donc en adhérent à la FFAM.

J'ai la chance aujourd'hui de présider un club et de pratiquer le modélisme avec une certaine expérience, alors je ne peux que transmettre ma conviction à adhérer à la FFAM.

Wilfried

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Hyperbee
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 4119
Age : 40
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 6:17

Pierre, çà, c'est bien parlé Wink

Des journées rencontres sans enjeu pour parler matos et technique.
C'est pas la première fois qu'on en parle ...!
Les vieux, il a raison ce petit Pierre

Bon, il faut quoi pour motiver les vieux, alors, une poussette?, un lot à gagner, (moyennant une petite participation à cette journée?) (un B3 à gagner, de la bonne humeur, quelques beaux vols tranquille, des spécialités régionales?)
on va bien réussir à trouver une idée.. pour rassembler un trentaine de mecs sur quelques dates ? (ouf, c'est osé, çà !)

sunny


Pet-hesse:
C'est bien d'en discuter, çà aide à avancer (enfin, j'espère!)
Wilfried président, ouawouh, la machoire m'en tombe affraid clown

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patrick Z.
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 413
Age : 62
Localisation : metz
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 8:08

Simplement,
le plaisir de se rencontrer, de voler ensemble, d'échanger des idées, et surtout de se faire plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre meunier 39
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 2865
Age : 20
Localisation : jura
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 8:48

il faut aussi a mon avis donner accès a 2 ou 3 taches durant la rencontre , avec une participation libre !!! donc si la personne qui vien a la rencontre a envie de mesurer son niveau par rapport au autres il le ferra , mais si il n'a pas envie il ne le ferra pas , mais comme il n'y a pas d'enjeux appart la progression , quasiment tout le monde voudras participer !


et en plus si cela doit ce faire, il faut que ce soit central au nivaux français ! pour attirer plus de monde !


donc entre Lyon , Clermont Ferrand et Nevers

pour centré au niveau français .

mais a mon avis Lyon et autre grandes villes sont les mieux pour rameuter du monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefmog
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 3343
Age : 44
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 9:38

WILFRIED à écrit,

Citation :
Pour faire un concours, effectivement, il faut une licence FFAM, qui a le pouvoir de valider officiellement un classement. Il y a des règles à respecter lors que l'on est compétiteur.
Dans la vraie vie, comment peux t on prétendre détenir un record? Il est nécessaire d'être validé par un juri officiel... même principe pour une compétition de F3K qui devra être validé par la FFAM.

Voler en "sauvage" dans la petite clairiere du coin ou dans le champ du l'agriculteur... c'est faisable, mais quel est le but? se prouver à soi meme que l'on est bon? Oui, il n'y a aucun doute, on est toujours bon dans ces conditions... voir meme un champion Wink mais rien d'officiel !

Egalement, etre adhérent à la FFAM n'a pas pour seul interet de faire de la competition. C'est aussi véhiculer une image de sérieux et de respect. Si demain je vais voler en "sauvage" dans le champ d'a coté et que je crashe betement mon zinc sur la voiture de passage (meme si normalement ce ne peut pas arriver puisque je suis un champion)... et bien voila, une image négative de l'aéromodélisme, qui sera largement transmise.

Un exemple tout bete : je fais voler mon steig dans le champ d'a coté, ca monte super bien... (c'est normal puisque je suis un champion)... je monte à 300m... trop fort ! mais je suis seul sur le terrain à observer mon steig ou mon truc perso ultra performant... par contre... je n'ai pas vu arriver le petit avion de tourisme qui rentre en collision avec mon steig de 280g, parce que je connais pas les regles de securité en vigueur ! Connaitre et respecter les regles, c'est préserver notre activité.

Mes propos peuvent paraitre exagérés pour certains, mais ils ne sont que le reflet de la realité en terme de sécurité.

L'image de l'aéromodélisme, toutes catégories confondues, est tres importante. Il appartient à chacun de montrer l'exemple en se tenant au courant des regles de securité en vigueur et donc en adhérent à la FFAM.

J'ai la chance aujourd'hui de présider un club et de pratiquer le modélisme avec une certaine expérience, alors je ne peux que transmettre ma conviction à adhérer à la FFAM.

Wilfried



Je suis 100% d'accord avec ce point de vue, bravo WILFRIED.


Je suis pour ma part licencier FFAM, mais je vole la plus part du temps dans des prairies environnantes ou sur des terrains que je connais depuis longtemps, pour des raisons matériel et de distances avec mon club actuel.

Maintenant Sylvain, prendre un licence FFAM, ce n'est pas se mettre une corde au cou ou perdre sa liberté.
c'est aussi être reconnu par la législation, être bien assuré et pouvoir participer à la vie d'une fédération.
Les concours, c'est avant tout des échanges et des rencontres humaines, de la technique et de l'évolution technologique.
(Si il n'y avait pas eu de compétitions en planeur RC, il y beaucoup de chose qui n’existerait pas, crois moi)

Plus la fédération est importante et plus ce loisir véhicule une image sérieuse et représentera un vrai sport , un loisir technique. ( Regardez en Allemagne le nombre de Licenciés, c'est surprenant)

Je reste persuadé que si l'on pratiquait tous dans son coin, sans licence et sans faire partie d'un organisme quelconque ou d'une Fédération, (FFAM, CLAP, Club, association locale, etc............) eh bien notre loisir serait encore plus considéré par les personnes extérieures comme un jeu, et nos planeurs comme des jouets.............

" Oh tu as vu Papa, le monsieur , il s'amuse avec un petit avion radio-guidé dans le champ là.................!!!!! "

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicolas.carof
Pilote pro
Pilote pro
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 33
Localisation : Sous le cumulus
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 9:56

stefmog a écrit:
WILFRIED à écrit,

Citation :
Pour faire un concours, effectivement, il faut une licence FFAM, qui a le pouvoir de valider officiellement un classement. Il y a des règles à respecter lors que l'on est compétiteur.
Dans la vraie vie, comment peux t on prétendre détenir un record? Il est nécessaire d'être validé par un juri officiel... même principe pour une compétition de F3K qui devra être validé par la FFAM.

Voler en "sauvage" dans la petite clairiere du coin ou dans le champ du l'agriculteur... c'est faisable, mais quel est le but? se prouver à soi meme que l'on est bon? Oui, il n'y a aucun doute, on est toujours bon dans ces conditions... voir meme un champion Wink mais rien d'officiel !

Egalement, etre adhérent à la FFAM n'a pas pour seul interet de faire de la competition. C'est aussi véhiculer une image de sérieux et de respect. Si demain je vais voler en "sauvage" dans le champ d'a coté et que je crashe betement mon zinc sur la voiture de passage (meme si normalement ce ne peut pas arriver puisque je suis un champion)... et bien voila, une image négative de l'aéromodélisme, qui sera largement transmise.

Un exemple tout bete : je fais voler mon steig dans le champ d'a coté, ca monte super bien... (c'est normal puisque je suis un champion)... je monte à 300m... trop fort ! mais je suis seul sur le terrain à observer mon steig ou mon truc perso ultra performant... par contre... je n'ai pas vu arriver le petit avion de tourisme qui rentre en collision avec mon steig de 280g, parce que je connais pas les regles de securité en vigueur ! Connaitre et respecter les regles, c'est préserver notre activité.

Mes propos peuvent paraitre exagérés pour certains, mais ils ne sont que le reflet de la realité en terme de sécurité.

L'image de l'aéromodélisme, toutes catégories confondues, est tres importante. Il appartient à chacun de montrer l'exemple en se tenant au courant des regles de securité en vigueur et donc en adhérent à la FFAM.

J'ai la chance aujourd'hui de présider un club et de pratiquer le modélisme avec une certaine expérience, alors je ne peux que transmettre ma conviction à adhérer à la FFAM.

Wilfried



Je suis 100% d'accord avec ce point de vue, bravo WILFRIED.


Je suis pour ma part licencier FFAM, mais je vole la plus part du temps dans des prairies environnantes ou sur des terrains que je connais depuis longtemps, pour des raisons matériel et de distances avec mon club actuel.

Maintenant Sylvain, prendre un licence FFAM, ce n'est pas se mettre une corde au cou ou perdre sa liberté.
c'est aussi être reconnu par la législation, être bien assuré et pouvoir participer à la vie d'une fédération.
Les concours, c'est avant tout des échanges et des rencontres humaines, de la technique et de l'évolution technologique.
(Si il n'y avait pas eu de compétitions en planeur RC, il y beaucoup de chose qui n’existerait pas, crois moi)

Plus la fédération est importante et plus ce loisir véhicule une image sérieuse et représentera un vrai sport , un loisir technique. ( Regardez en Allemagne le nombre de Licenciés, c'est surprenant)

Je reste persuadé que si l'on pratiquait tous dans son coin, sans licence et sans faire partie d'un organisme quelconque ou d'une Fédération, (FFAM, CLAP, Club, association locale, etc............) eh bien notre loisir serait encore plus considéré par les personnes extérieures comme un jeu, et nos planeurs comme des jouets.............

" Oh tu as vu Papa, le monsieur , il s'amuse avec un petit avion radio-guidé dans le champ là.................!!!!! "

scratch

Stéphane, c'est exactement ce que je voulais répondre à ce sujet. La licence n'est en RIEN une privation de liberté. D'ailleurs, ça n'oblige même pas à participer à la vie d'une association. On peut très bien prendre une licence dans un club et ne jamais y venir. C'est dommage mais le nombre de gens qui le font est délirant (combien de membres actifs dans un club/ combien de licenciés ?)
Je ne comprends pas bien cet argument de "j'ai envie de faire des concours, mais je les fais pas parce que je veux pas prendre de licence" Quel est l'argument béton qui motive ce postulat ?
La liberté ? -->La licence n’empêche pas de voler où l'on veut...
Le pognon ? --> 48€/an une licence (sans compter la part club, qui peut parfois faire grimper la facture jusqu'à 100€) à coté de 1000€ de matos...
L'investissement dans le milieu associatif ?--> Pas obligatoire, c'est juste un détail de conscience...

A coté de ça, les avantages sont multiples. On peut citer l'aspect pratique de l'assurance bien sur mais aussi l'appartenance à un mouvement, la possibilité de s'informer et d'apprendre. l’émulation que l'on trouve dans un club, c'est important, participer aux concours.
Parce que les journées découvertes, elles vont attirer du monde, c'est sur, mais dès qu'on va parler de concours, ça sera comme maintenant, y'aura plus personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvain58
pilote national
pilote national


Nombre de messages : 119
Localisation : alès
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 12:56

CITATIONS WILFRIED

Les commentaires de Sylvain me surprennent quelques peu. J'espère qu'ils sont dus plus à une méconnaissance du domaine que de laxisme...

Pour faire un concours, effectivement, il faut une licence FFAM, qui a le pouvoir de valider officiellement un classement. Il y a des règles à respecter lors que l'on est compétiteur.
Dans la vraie vie, comment peux t on prétendre détenir un record? Il est nécessaire d'être validé par un juri officiel... même principe pour une compétition de F3K qui devra être validé par la FFAM.le probleme commence la, les mots "concours ,officiel ,compétiteur licence, record ,juri , le modeliste lambda se contre fiche de la compétition des records ect...

Voler en "sauvage" dans la petite clairiere du coin ou dans le champ du l'agriculteur... c'est faisable, mais quel est le but? se prouver à soi meme que l'on est bon? Oui, il n'y a aucun doute, on est toujours bon dans ces conditions... voir meme un champion Wink mais rien d'officiel !
le but? se faire plaisir tout simplement!le modeliste lambda ne se prends pas pour un champion ca c'est toi qui l'affirme

Egalement, etre adhérent à la FFAM n'a pas pour seul interet de faire de la competition. C'est aussi véhiculer une image de sérieux et de respect. Si demain je vais voler en "sauvage" dans le champ d'a coté et que je crashe betement mon zinc sur la voiture de passage (meme si normalement ce ne peut pas arriver puisque je suis un champion)... et bien voila, une image négative de l'aéromodélisme, qui sera largement transmise.
parce que crasher un avion avec une licence ffam sur un terrain ca fais plus "serieux"? quand je vole en 3k et que je rencontre des gens je vehicule aussi une image de serieux...je connais des gros flanc qui ont des radio futaba a 2000 euros qui flambe sur les terrains

Un exemple tout bete : je fais voler mon steig dans le champ d'a coté, ca monte super bien... (c'est normal puisque je suis un champion)... je monte à 300m... trop fort ! mais je suis seul sur le terrain à observer mon steig ou mon truc perso ultra performant... par contre... je n'ai pas vu arriver le petit avion de tourisme qui rentre en collision avec mon steig de 280g, parce que je connais pas les regles de securité en vigueur ! Connaitre et respecter les regles, c'est préserver notre activité.la tu remets en cause les conditions de sécurité appliquer a des gens qui vole hors de terrain ffam ce qui est faux!il ya plein de tres bon pilote qui vole sur des terrains avec l'autorisation du propio du terrain!.excuse moi moi mais quand je vois ce qui se passe sur certain terrain ffam au niveau secu il a de quoi avoir peur. d'autres part tu dis "je suis seul" c'est pas parce que tu n'est pas affilier que tu voles seul, il ya plein de petit groupe..combien de gens prennent une licence et qui ne vont jamais au terrain?? elle ne leur sert a rien!!tu nous sors typiquement le discours politicien qui fait peur!!

Mes propos peuvent paraitre exagérés pour certains, mais ils ne sont que le reflet de la realité en terme de sécurité.

L'image de l'aéromodélisme, toutes catégories confondues, est tres importante. Il appartient à chacun de montrer l'exemple en se tenant au courant des regles de securité en vigueur et donc en adhérent à la FFAM.tout a fais d'accord ,c'est ce que plein de monde fait, sans etre forcément affilier a la ffam!

J'ai la chance aujourd'hui de présider un club et de pratiquer le modélisme avec une certaine expérience, alors je ne peux que transmettre ma conviction à adhérer à la FFAM.evidement et c'est normal, je ne connais pas ton club, mais combien de club s'investisse vraiment dans la formation de jeune? dans le 3k il ya rené ramonda qui d'autre??( ce n'est pas une critique , je voudrais avoir un chiffre,vers chez moi c'est tres peu d'ecolage

Wilfried

CITATION CHRIS SUPERBEE

Pierre, çà, c'est bien parlé Wink

Des journées rencontres sans enjeu pour parler matos et technique.ah? voila une piste a suivre??
C'est pas la première fois qu'on en parle ...!oh bizarre??!!
Les vieux, il a raison ce petit Pierre

CITATIONS PATRICK Z

Simplement,
le plaisir de se rencontrer, de voler ensemble, d'échanger des idées, et surtout de se faire plaisirtiens un deuxieme qui dit la même chose.. ..faudrais p'etre creuser??!! ya pas de mots compet' jury ect...

CITATION STEFMOG

Je suis pour ma part licencier FFAM, mais je vole la plus part du temps dans des prairies environnantes ou sur des terrains que je connais depuis longtemps, pour des raisons matériel et de distances avec mon club actuel.

Maintenant Sylvain, prendre un licence FFAM, ce n'est pas se mettre une corde au cou ou perdre sa liberté.tout a fait d'accord
c'est aussi être reconnu par la législation, être bien assuré et pouvoir participer à la vie d'une fédération.ta rc civile t'assure tout aussi bien dans un cadre hors compet' . a qu'elle vie fédé participe tu si tu ne vas jamais au terrain? tu lis AEROMODELES?
Les concours, c'est avant tout des échanges et des rencontres humaines, de la technique et de l'évolution technologique.
(Si il n'y avait pas eu de compétitions en planeur RC, il y beaucoup de chose qui n’existerait pas, crois moi)tu as tout juste sauf , tu remplaces le mot concours et compétition par "rencontre amicales"

Plus la fédération est importante et plus ce loisir véhicule une image sérieuse et représentera un vrai sport , un loisir technique. ( Regardez en Allemagne le nombre de Licenciés, c'est surprenant)les allemends ont toujours été tres investit dans ce genre de hobby que se soit planeur avion train ou autres...

Je reste persuadé que si l'on pratiquait tous dans son coin, sans licence et sans faire partie d'un organisme quelconque ou d'une Fédération, (FFAM, CLAP, Club, association locale, etc............) eh bien notre loisir serait encore plus considéré par les personnes extérieures comme un jeu, et nos planeurs comme des jouets.............

" Oh tu as vu Papa, le monsieur , il s'amuse avec un petit avion radio-guidé dans le champ là.................!!!!! "justement c'est ce gamin et son père que tu dois attirer!et tu ne le rencontreras jamais dans ton club!


CITATION NICOLAS .CAROF

Stéphane, c'est exactement ce que je voulais répondre à ce sujet. La licence n'est en RIEN une privation de liberté. D'ailleurs, ça n'oblige même pas à participer à la vie d'une association. On peut très bien prendre une licence dans un club et ne jamais y venir. C'est dommage mais le nombre de gens qui le font est délirant (combien de membres actifs dans un club/ combien de licenciés ?)tu dis la même chose que moi, justement qu'elle interet alors???
Je ne comprends pas bien cet argument de "j'ai envie de faire des concours, mais je les fais pas parce que je veux pas prendre de licence" Quel est l'argument béton qui motive ce postulat ?tout simplement ca ne sert a rien
La liberté ? -->La licence n’empêche pas de voler où l'on veut...
Le pognon ? --> 48€/an une licence (sans compter la part club, qui peut parfois faire grimper la facture jusqu'à 100€) à coté de 1000€ de matos...quand tu auras dis ca au mec qui veut se mettre au f3k avec son fils je crois qu'il vas se barrer en courant!!les 1000 euros de matos c'est pour le compétiteur, le modeliste lambda s'amuseras pour beaucoup moins cher
L'investissement dans le milieu associatif ?--> Pas obligatoire, c'est juste un détail de conscience...

A coté de ça, les avantages sont multiples. On peut citer l'aspect pratique de l'assurance bien sur mais aussi l'appartenance à un mouvement, la possibilité de s'informer et d'apprendre. l’émulation que l'on trouve dans un club, c'est important, participer aux concours.
Parce que les journées découvertes, elles vont attirer du monde, c'est sur, mais dès qu'on va parler de concours, ça sera comme maintenant, y'aura plus personne...tu as tout compris!! ne parle pas de concours ou de compèt' ou de jury! parle simplement de plaisir de voler avec une machine simple sans contrainte!c'est un processus qui seras long


toutes cette provocation pour quoi?
certainement pas pour critiquer les club et la ffam qui contribue au développement du modelisme depuis tres longtemps

simplement pour faire prendre concsience que c'est pas en parlant de concours de compet' et autres que l'on vas attirer des gens dans le monde du modelisme et notament du f3k
il faut parler de chose simple et de plaisir c'est ce que re cherche les gens,
je travaille dans un bouclard de modelisme, je vois ce genre de cas toutes la journée!!j'ai initier pas mal de gens au f3k parce que c'est UNE DES RARES DISCIPLINES ou l'on peux voler partout pour pas cher et pas trop dure a piloter(pas si tu prends un steig!) ,le f3k a cette atouts indéniable. le monde change les attitudes change les envies change et je pense que la "culture club/ ffam "est dépasser depuis longtemps....c'est cette graine qui pourras eventuellement remplir vos concours et compet',et vos clubs ! pour info j'ai en projet dans ma ville de faire une initiation public dans un parc avec des f3k (avec des radios multiplex smart sx qui ressemble a une manette de playstation pour attirer les minots et pas avec la derniere 9 voies avec plein de bouton! du simple je vous dis!!

si des gens se sont senti agressés (club ffam) qu'il s'en remette ce n'est pas mon intention !j'ai adhérer a des clubs a une époque!
Nous vivons dans une epoque ou la communication est partout et nos f3k peuvent si preter a merveille!

je suis pilote de delta en vol libre, on ai environ 700 pratiquants en france au grand max.....c'est pas en montrant des images de compet' ou les contraintes sont présentes que l'on attires du monde.

on pourrais parler de ca pendant des heures....et ce message vas declencher de vives réactions,restons courtois et constructif!

sylvain un fervent defenseur de la discipline


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3625
Age : 37
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 13:46

Sylvain

on ne te convaincra peut être jamais de prendre une licence mais bon...

un club, ce n'est pas que de la compétition. Déjà si un club a 20% de compétiteur c'est énorme. Que font les autres ? Ca depends !
-utiliser des machines de compétition pour du loisir (genre des F3K, F3J...) , parce que voir ces copains se satelliser avec son dernier jouet performant ca donne envie.
-utiliser des machines de compétition pour du loisir et hesiter a passer a une compétition parce que pas envie, avec un appriori négatif, des frustration de gamin qui doit aller au match de foot le samedi aprem ( Very Happy ) ou autre... parfois un manque de courage.
-ou encore voler avec des machines modeste, mais de façon rigoureuse
-utiliser des machins en mousse et piloter avec ses pieds parce que si on tape c'est pas grave c'est pas cassé (sauf pour l'autre modèle qu'on a percuté en vol)
-ou juste être là pour boire un coup avec les potes mais pas trop voler

Mon club, dont je suis également le président, comporte 85 membres, dont 10 à 12 compétiteurs (c'est déjà pas mal). Ca fait en gros 5 WE de compétition ou démonstration par an. Ca n'interesse bien sur pas tous les membres, mais avec tout ce que cela rapporte en points et subvension, ça suffit a faire tourner la baraque, lancer des investissements (piste / batiment).
Une fédé qui joue le jeu finance en partie l'envoi de pilote en CdM ou CdE, les portes drapeau de la France quoi...

Maintenant pour organiser des rencontres, des stages, maintenir des forums interessants à jour (.......) on est bien contant de les trouvers les compétiteurs soutenus par leur club... Et un club, ça marche avec des licences et des subvensions. En gros plus tu as de membres, plus tu accroches de subvension, plus t'as d'argent pour faire des choses.

Donc dans une cotisation club, tu as tous ça : une dynamique locale, un terrain entretenu, une équipe de gestionnaires sympa ( clown )! qui donne du temps, des mecs passionné qui donne du temps et de l'argent pour tenir des forums et site web, qui donnent des conseils aux autres grace a leur expérience acquise à haut niveau...
Cotiser, c'est entretenir tout ça, et non pas juste en profiter (ce n'est pas un jugement, tout le monde est libre).
Enfin, c'est mon avis fauxrhum

_________________
La diplomatie ? C'est pas la science des dinosaures ça ? j'ai du l'apprendre à l'ecole si c'est ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.f3news.fr
Marc PUJOL
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1714
Age : 53
Localisation : Essonnes
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 13:50

Sylvain58:
Voici quelques idées pour alimenter la discussion:
1) voler tout seul dans son coin, c'est certe pour le plaisir, mais cela devient inévitablement "stérile": pas d'échanges, progrés limité. On tourne en rond.
2) ne pas avoir peur de la compétition. Être débutant et côtoyer les meilleurs permet d'apprendre si on va vers eux et que l'on écoute.
3) ne pas se regrouper en association c'est ne pas avoir de force vis à vis des pouvoirs publiques. Si on veut que notre espace de liberté perdure, il faut être solidaire. Et cela a un coût, la licence.
4) si ton club ne fait pas ou peu de double commande, c'est aussi de ta faute. Le club, c'est nous tous. C'est ce que l'on en fait. Ne soyons pas uniquement des consommateurs, mais aussi des acteurs.
5) compétition, ou rencontre amicale autour d'un sujet: qu'elle importance? Les deux ont leur place et encore une fois, mettre un peu d'adrénaline pour obtenir le meilleur classement, c'est salvateur de temps en temps.
6) comment attirer les jeunes? Simple. Ils ne demandent que cela. Mais pour ça, s'il faut aller les chercher (forum Des association, conventions avec CES ou lycée, etc. tout est bon). Cela passe à mon sens par des écoles de construction, de pilotage, des entrainnements pour continuer de progresser, et des compétitions. C'est une affaire de longue haleine, mais cela fini par payer au bout de 3 à 5 ans. Et je parle d'expérience.

Donc si une discipline ne va pas bien, c'est tout simplement par ce que nous ne donnons pas assez au autres...
Le reste de tes arguments sont malheureusement, comment dire, "discutable", au sens qu'il sont facilement réfutable.


Marc. Qui n'est pas pourtant un chaud partisans de la compétition à tout pris.


Dernière édition par Marc PUJOL le Mer 29 Mai 2013 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BenjaminB
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 2209
Age : 44
Localisation : Barcelona
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 13:51

BRAVO!

je pense que tu as cerné une bonne partie du probleme.
Les gens aiment bien faire leurs trucs dans leur coin, c'est certain. (autour de chez moi je trouve regulierement des types qui font voler des helicos et des avions)

et effectivement le modeliste "de base" n'est pas trop competiteur, j'en suis aussi persuadé.

Des concours il en faut, et officiel bien sur, avec des licences et sur des terrains officiels.... on a pas le choix. pour avoir du poids, il faut se federer.

alors se regrouper sous la forme "d'entrainement", comme certains sujets ici, et s'il le faut hors d'un terrain officiel, c'est surement un bon moyen de se regrouper avec des "modelistes sauvages", qui, s'ils accrochent un peu finiront peut etre par participer a des concours?

on y croit


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Hyperbee
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 4119
Age : 40
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 14:09

Je trouve la discussion plutôt cool.. Smile
T'inquiète Sylvain, on va pas grimper au rideau parce que tu as tes opinions ( respectables Wink )

En fait, j'étais comme toi il y a deux ans, modéliste totalement sauvage. LIBRE ( libre çà veut aussi rien dire, c'est dans la tête)
et puis l'envie de progresser a été plus forte, j'ai pris une license pour pouvoir faire des concours pour progresser en technique.
construction et pilotage. aussi pour pouvoir avoir une license FAI, qui me permet maintenant de participer à des eurotours.
tu veux voir et apprendre comment gérer un vol avec les meilleurs, c'est une bonne solution. çà vaut le coup!
Après, le cadre d'un club qui ne m'avais pas manqué jusqu'alors, ne me déplaît finalement pas. A condition d'y être un minimum moteur, sinon, on se fait vite chier, surtout quand on aime la liberté.

Nico,
il faut bien prendre en compte le vécu de chacun.
Tu a été élevé dans le cadre FFAM .. mais le modélisme n'est pas le cadre... c'est une pratique.
Perso, si je t'écoute à l'heure H, je m'inscrit pas car il y a quelque chose de pas juste ..." l'obligation d’affiliation pour le concours "
bon, mis à part çà, sur la route, l'assurance et le permis de conduire sont obligatoires..! On trouve çà normal. Et en plus , c'est la loi !... (à part quelques rares fous...)
Donc en fait, je pense qu'on peut choisir de faire partie d'un cadre pour ses possibilités, et pour la sécurité/tranquilité du cadre.
Mais passer la main à rebrousse-poil, c'est pas çà qui va retenir l'animal...quelque part...
La passion devrait parler d'abord.


En fait les mecs, c'est simple, comme dit Sylvain, il faut donner envie.
Et il faut bien reconnaître que la majorité des compétiteurs de la discipline ici le font peu.
Peut être tout simplement qu'il y a un temps pour tout aussi, et que lorsqu'on connait bien une discipline, portée sur la compétition, comme le F3K (nom sportif international) et qu'on a sa routine et ses objectifs, ben on a pas non plus que çà à faire. Le prob, c'est que tout fout le camp, et que la routine n'aide en rien, dans cette époque qui change trop vite...!

En fait chacun doit faire un effort.
ou alors, ne nous plaignons pas. study scratch elephant flower

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.


Dernière édition par Chris Superbee le Mer 29 Mai 2013 - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvain58
pilote national
pilote national


Nombre de messages : 119
Localisation : alès
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 14:21

salut

marc pujol je suis pourtant quasi d'accord avec tout ce que tu dis, surtout le point 6

pour ma part je fais de la double commande et notament formé pas mal de mec au f3k

sur ton point 1 tu te trompes encore une fois comme d'autres message cité plus haut!

voler hors fédé c'est pas voler seul non d'une pipe!je connais des dizaines de gens qui vole entre potes! et qui pourquoi pas pourrais venir sur un "concours ou rencontre"

seulement la discution comence comme ca

-c'est un peu loin / pas grave on se mets a 4 dans la bagnoles le probleme est reglé!

-faut payer une licence /c'est combien? / 60 euros /a nan ben tanpis.

ceci est du vecu!


n'est il pas possible par exemple de faire payer une somme sur un concours pour la journée plus modeste genre 10 euros ou 15?peut etre que la solution est la?

il est tout a fais normale de participer financierement, j'en suis convaincu ,mais beaucoup de gens on les fin de moins ric rac alors 60 euros pour une licence qui ne leur serviras jamais....

je ne suis pas contre la fédé,je le répète , je suis moi même investit dans une fédé (celle de delta vol libre)

mais je pense que celle de la ffam n'est assez "flexible" et donne une image vieille pour attirer du monde. qui trouve par exemple le magazine aéromodele sympa??!!
les concours et des compétiteurs il en faut c'est eu qui redeNT la technique accéssible aux amateurs,mais ca n'attire PERSONNE


Marc peux tu me dire qu'elles sont mes arguments discutable?je n'ai pas la science infuse encore faut il develloper


chris je suis aussi d'accord avec toi et surtout sur le point

" Tu a été élevé dans le cadre FFAM .. mais le modélisme n'est pas le cadre... c'est une pratique."

des fois quand on fais parti d'un systeme, nous n'avons plus l'oeil exterieur du gars hors cadre, comme le politique qui crois que la baguette de pain est a 5 euros


Dernière édition par sylvain58 le Mer 29 Mai 2013 - 14:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BenjaminB
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 2209
Age : 44
Localisation : Barcelona
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 14:28

j'ai l'impression quand meme qu'on ne pense pas assez a la quantité de pilotes aeromodelistes qui volent en sauvage.
les licenciés doivent etre une infime partie de l'Iceberg... Sylvain a raison
Combien de milliers de types vole dans leur chambre, jardin ou dans un champs, en ne s'informant QUE sur les forums et Youtube???

et il y en a un paquet qui tiennent le vol dos helico au dessus de leur lit!!! Very Happy Very Happy Very Happy,
combien font du FPV dans des champs avec du matos pas possible (Eux ils ont pas le choix, car ils sont hors la loi)


j'ai été licencié il y a plus de 20 ans, puis plus rien... puis un jour un helico jouet, puis un truc plus serieux, les forums, puis l'envie de prendre l'air, et j'ai vu des videos de F3K... et j'ai craqué....

Combien de gens font du jogging ou du Velo, parfois plusieurs fois par semaine, avec un niveau meme parfois excellent, et cela sans jamais avoir mis les pieds dans un stade ni avoir eu une licence......

nos modes de vie ont changé....

il faut essayer de les trouver, les connaitre, et leur apprendre a voler en groupe pour se marrer.... petit a petit quelques uns finiront par prendre une licence.... comme moi tient.... j'en ai meme 2, une en france et une en Espagne.

A bientot


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvain58
pilote national
pilote national


Nombre de messages : 119
Localisation : alès
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 14:34


exacte

et c'est ces personnes la qui pourront eventuellement venir dans un club ou compèt' mais PROGRESSIVEMENT

vous croyez que les majorités des avions et planeurs vendu par miniplanes sont achetés par qui?des licenciers ffam?? foutaise!!c'est le papa du coin qui achète ca pour jouer avec son fils derrière le jardin et c'est ceux la qui faut capter!

la vraie question dans l'immédiat c'est quoi?

1/ allez chercher et initier de nouveaux pratiquant f3k?

ou

2/ gonfler son nombre de point de subvention pour son club?

je pense en premier la question 1 et apres la 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stefmog
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 3343
Age : 44
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 15:26

Citation :

mais je pense que celle de la ffam n'est assez "flexible" et donne une image vieille pour attirer du monde. qui trouve par exemple le magazine aéromodele sympa??!!


Là Sylvain je suis 100% d'accord avec toi sur ce point, (Je ne lis plus Aéromodèle geek )

je ne suis pas entièrement en accord avec ta façon de faire, mais par contre l'idée d'une licence découverte (la première année par exemple) à disons 20€ pour les séniors et 15€ pour les juniors serait une façon d'attirer certains modélistes comme toi ou tes amis, mais là encore c'est à notre cher président de l'entendre et d'y réfléchir.
(Dans certains Clubs sportifs, on fait bien des séances découvertes et des licences débutant pour quelques mois et pour venir essayer le sport , voir si il nous plait et l'environnement, alors ...........................)

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Pilote pro
Pilote pro
avatar

Nombre de messages : 224
Age : 27
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 11/12/2007

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 16:00

Stéphane,

Je ne sais pas si c'est notre cher président qui y a pensé, mais la licence découverte existe déjà !
Par ailleurs, la modernisation d'Aéromodèle fait partie des objectifs de la fédé.

@+ Anthony
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre meunier 39
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 2865
Age : 20
Localisation : jura
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 16:50

super cheers merci Anthony Wink

aller , plus de raison pour ne pas s'inscrire a une compète maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BenjaminB
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 2209
Age : 44
Localisation : Barcelona
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 16:55


non, helas,

d'abord il faudra reussir a convaincre certains a venir. ce sera deja un frein de moins, mais il reste du travail.

par exemple:
ou je suis, j'etais seul, et d'autres etaient seuls dans leur coin. On a reussi a etre 3 a la fois un dimanche, et on pourrait etre 5.
de ces 5, 2 font des concours, peut etre un 3eme viendra un jour. il faut du temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
basile ginel
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 668
Age : 31
Localisation : salon de provence
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 17:44

Salut,
Sylvain je trouve que ton intervention fait beaucoup avancer la discussion, enfin!

Du coup je me suis rendu compte que si j'avais une licence depuis toujours (sans jamais l'avoir regretté avec du recul) c'est pour une raison simple: j'ai commencé le modélisme par le trainer thermique 6.5cc, 1kg5, caisse en contreplaqué avec une radio en 41MHz.

Pour faire voler ce genre de bouzin, et bien on a materiellement besoin d'une infrastructure: au minimum une piste pas trop degueu, au mieux un mini aerodrome avec taxiway manche à air et buvette...
Le faire autrement même dans des coins dégagés qui ne craignent rien c'est soit de l'inconscience soit de la stupidité (jugement perso) mais c'est en tout cas pas facile (incontestablement).

Aujourd'hui lorqu'on débute la question se pose bien différemment:
-Les radios en 2.4 ne peuvent plus être brouillées.
-On fait voler sans problème n'importe quelle machine électrique de taille raisonnable dans n'importe quel champ.
-Les petits helicos s'achetent à carrefour.

Le cas particulier du planeur:
J'ai commencé par le trainer thermique. Puis pour m'amuser je me suis construit un petit planeur en depron 2 axes servos standard et montée au sandow (ma première conception/construction):



Dans la foulée je découvre le vol de pente.

Et ce fut le drame! Mordu à bloc par le vol silencieux!

Comme je n'ai pas laché l'avion et que j'aimais bien mon club j'ai continué à prendre la licence pendant presque toute ma scolarité, par contre je n'ai pas remis les pieds dans un club pendant presque 10 ans (depuis le lycée en fait).

Du coup pendant ce temps j'ai fait comme tout le monde: du vol à la sauvage partout ou je le pouvais sur des pentes et dans des champs.

Etait-ce irresponsable? Non, je me renseignais auprès des habitués des sites fréquentés pour être briefé, dans le cas de proximité avec des parapentes je me renseignais sur les règles en vigueur (et il y en a toujours). De plus je ne faisais pas voler non plus n'importe quoi n'importe ou n'importe comment: on évite le f3f de 3m50 en radada à 200 kmh sur des pentes du genre dune du pyla en plein été bourré de touristes.

A côté de ça j'ai fait énormément de promotion de l'aeromodelisme: formation a la construction et au pilotage dans des clubs de l'école (j'ai du apprendre à piloter a presque 100 personnes)... Le petit planeur de mes débuts a fait des petits, et ca a fini par un tir groupé de la yéteam (Micka Yannick et moi) de formation de jeunes en colonie de vacances avec Aventure Scientifique. 2 fois 40 jeunes qui devaient repartir avec un planeur construit et des rudiments de pilotage au bout de 2 semaines.

C'etait un peu chaud mais on a réussi (on était pas trop de 3 modélistes cinglés, et d'une organisation au top de l'équipe de la colo):


Ce speech c'est un peu pour me la péter, j'avoue, mais surtout pour dire que question écolage formation promotion j'ai donné.

Combien ont continué? je dirais max 5%, mais bon ça valait au moins le coup pour ceux là.
Combien sont allés prendre une licence? Je dirais encore moins, et probablement uniquement ceux qui voulaient se mettre à la VGM.

Tout ceci s'est fait hors fédération et club:
-Parce que je faisais du planeur et que peu de planeurs volent lorsque les thermiques de voltige utilisent la piste.
-Parce que très peu de pentes sont affiliées à des clubs, mais énormément de pentes et de champs sont volables en toute sécurité.
-Parce que pour ça la fédé ou un club ne m'aurait servi à rien (hors budget mais il n'y avait pas de besoin)

Alors pourquoi je continue avec une licence?

Et ben entre autres:
-Pour pouvoir voler au coussoul qui est un club super adapté au planeur en plaine (on ne gene pas les avions il y a énormément de place, et on y rencontre beaucoup de planeuristes! ce qui est rare)
-Pour pouvoir refaire de l'avion ou des trucs un peu plus dangereux genre racer un jour.
-Pour pouvoir voler en demo publique.
ET last but not least: pouvoir faire toutes les compets que je veux en f3K, et plus récemment f3J si il y en a pas trop loin. Parce que la compet c'est super sympa et ça fait vraiment changer notre façon de voler en mieux.

Alors la licence redevient utile, les resultats deviennent officiels et prennent de la valeur, les bons peuvent montrer qu'ils le sont, on peut les détecter et les aider pour les compets internationales...la fede peut federer tranquille et c'est très bien.

Communiquer sur les clubs accueillants pour des planeuristes c'est aussi important: ce n'est vraiment pas le cas de tous!
J'ai récemment conseillé un débutant qui m'a croisé en train de faire voler une aile de combat, je lui ai fait un peu essayer en double commande puis je lui ai dit d'essayer de trouver un club: quel club apprend aux gens à piloter une aile volante en vol de pente? Du coup il compte sur moi...
Je ne lui apprendrai pas à piloter dans mon club, mais sur la pente. Ira t'il voir ce qu'il se passe côté fédé? J'en doute.

La licence découverte ou journée c'est une piste top, A tester.
Autre piste: aujourd'hui il est impossible de prendre une licence directement à la fédé, résultat si on est un planeuriste qui fait essentiellement de la pente sans club affilié et qu'on ne va jamais au terrain ben on ne prend pas de licence.

Alors comment convaincre le planeuriste de prendre sa licence? C'est un peu à la fédé de répondre (autrement que par des discours du style assurance danger truc muche, avec un planeur de 300g qui vole a 30kmh on est bien moins dangereux qu'en jouant à la pétanque, surtout que dans un cas on est plus souvent sobre que dans l'autre). Pour la fede je crois que l'ouverture à la compétition est un très bon argument finalement.

Comment convaincre le planeuriste de rejoindre un club? C'est aux clubs, donc nous tous, de montrer que se regrouper avec des gens qui font la même activité mais aussi d'autres choses (hélico, avion...) ça peut apporter beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yannick R
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 1315
Localisation : JURA
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 18:03

Ouahhh vla le Basile... Wink

Pétard, il y avait "La blinde" de planeurs dans votre colo... pas mal Wink

Belle mission !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Hyperbee
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 4119
Age : 40
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 19:12

ouah çà me rappelle des souvenirs, Basilou, t'es notr'meilleur pirat pirat
une bande de 10 gamins en colo que j'avais aussi, et on faisait des boomerangs en CTP qui volaient super et des avions VL en dépron..
cheers génial moment, tu t'éclate plus que les gosses encore...
(une fois le boomerang a attéri dans la lingerie par la porte, à côté de la lingère, sans rien casser Suspect Suspect Rolling Eyes What a Face ) Laughing

Oui, Merci Sylvain, il faut mettre les choses en relief. Ne pas hésiter à tapper dans la fourmilière un peu de temps en temps...
On a besoin de l'avis de gars d'extérieur.. on a la tête trop dedans..
affraid

bounce bounce bounce

Sylvain, qu'aimerais tu aborder lors de rencontres amicales sans aspect "compète" ? (plus orienté détente et info?)

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvain58
pilote national
pilote national


Nombre de messages : 119
Localisation : alès
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 21:55

chris:
j'sais pas, gonzesses et pastis??nan j'déconnes je bois pas une goutte d'alcool!!

pourquoi pas parler comme en ce moment mais en direct! ensemble?
comment organiser des evenements f3k pour le public non connaisseur, en faisant essayer le matos au gens tout ca a des lieux stratégiques pour toucher du monde sans un budget enorme pour le f3k?
creer un planeur monotype genre elf en beaucoup moins cher, tres facile a lancer qui permettrais a des novice de voler et avoir des sensations tres rapidement lors de ces rencontres?(commer le planeur de basile plus haut mais en f3k)
moi en tout cas j'y travail dans l'ombre....tout seul dans mon coin, ben ouais j'ai pas d'licence!c'est bien connu les gars sans licence il vole tout seul et son tout seul!

en tout cas ca fais plaisir de voir des gens du même avis je ne suis peut etre pas si fou que je le crois .

basile bravo pour se boulot, surtout que gerer des gosses c'est pas evident.

un probleme que tu evoques aussi c'est le faites que pratiquer le f3k dans un club qui n'est pas orienté planeur c'est pas facile...comment lancé son planeur entre le p51 mustang en mousse ,le quadricopter le baron rouge et l'extra 300 de 2m60 en vrille dos?

pour les debut j'ai fais comme toi
trainer thermique sauf que comme toi j'ai decouvert le planeur j'ai arreter la licence parce qu'elle ne correspondait plus a mes attente, mais effectivement pour faire du "thermique" le cadre club est presque indispensable.



Dernière édition par sylvain58 le Mer 29 Mai 2013 - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre meunier 39
pilote d'or
pilote d'or
avatar

Nombre de messages : 2865
Age : 20
Localisation : jura
Date d'inscription : 08/01/2013

MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   Mer 29 Mai 2013 - 22:03

le voila le planeur monotype pas cher et facilement pilotable Very Happy

http://www.f3news.fr/t7381-plans-du-moustique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexion f3K sur le nombre de concurents   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion f3K sur le nombre de concurents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nombre d'expresso possible avec 1kg de café?
» [SIGNATURE] Nombre de caractères maximum - aide (de plein de monde)
» [INFO] Nombre de Mobbynautes?
» Box TV Plus + box supplémentaire : nombre de tuners dispo ?
» Réflexion sur les mouvements de forme ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.F3News.fr  :: The forum F3K :: Du blabla F3K !!!-
Sauter vers: