F3News

Le forum du planeur radiocommandé catégorie F3x
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-88%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
18.69 € 149.99 €
Voir le deal

 

 Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Fabrice BOURDAIS
pilote d'or
pilote d'or
Fabrice BOURDAIS

Nombre de messages : 863
Age : 46
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 10/11/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeMer 1 Juin 2011 - 19:56

Bonjour,

J'ouvre ce post suite aux réflexions très pertinentes de mon post initialement destiné à la préparation Physique.

Très concrètement, je pense qu'il est possible de faire quelque chose d'intéressant en y réfléchissant tous.

Ce sujet m'est particulièrement cher car je suis constructeur. Cependant, j'ai la chance de ne pas avoir spécialement de problème de budget. Je construit par plaisir de faire voler mes machines conçues de A à Z, et pas par économie...

De mon point de vue (je pense partagé par mes petits camarades), la mutualisation du savoir faire et des moyens est la clé de la réussite. Nous avons commencé avec le Moulothon et je vais également usiner des moules pour des compétiteurs qui ne disposent pas d'une fraiseuse numérique.

Franchement c'est du travail et je comprends le prix des machines actuelles.

Je pense qu'il ne faut pas se tromper de débat et lutter contre l'évolution d'une catégorie est de mon point de vue peine perdue. Il faut juste essayer d'être malin et de voir comment on peut se rapprocher des machines au top pour un budget moindre. Quand je vois les constructions qui fleurissent ça et là, ça me fait vraiment plaisir. Je pense qu'avec un peu d'équipement bricolé (pompe à vide qui est l'élément clé) on peut faire de belles choses.

Personnellement j'ai une idée de comment faire un planeur pas cher et performant sur la base d'un kit fuselage + noyaux usinés mais il faut trouver un industriel pour le produire...



Revenir en haut Aller en bas
Yannick R
pilote d'or
pilote d'or
Yannick R

Nombre de messages : 1324
Localisation : JURA
Date d'inscription : 16/12/2008

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeMer 1 Juin 2011 - 23:17

Salut Fabrice...

wouhhh... un industriel, carrement...

Le Moulothon, j'ai suivi ça grace au forum, je n'ai malheureusement pas pu venir car loin de chez moi et peu dispo, mais ça avait l'air vraiment chouette.
L'idée est top, j'aimerai vraiment participer a une cession comme celle-ci en apportant du matos (du genre noyaux tissus et resine) et pouvoir m'abreuver des conseils des "bon"
et repartir avec ma paire d'aile, sans fibre qui se décolle etc.
Bon ok, au niveau matos pompe a vide, étuve etc., ça me semble difficilement gérable....

Tu vois le truc comment ? Un kit : Fuzo (ogive poutre), noyaux (en plusieurs morceaux a assembler), une bande de carbone, les tissus roulés, stab et derive bois (tout simple juste a entoiler), guignol carbone plus joncs carbone, 2 vis alus et hop, dans une boite en carton avec un sticker "Made in France... ou..... les artisans du F3K"...

Aller, je veux bien faire les stabs et derives.... combien ? Wink

Et on l'appel le "Disc Kount" cheers
Je plaisante mais plus sérieusement je trouve le concept chouett.

Yannick
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand CIVADE
Pilote pro
Pilote pro
Bertrand CIVADE

Nombre de messages : 215
Localisation : 77 nord
Date d'inscription : 18/10/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 7:42

Salut Fafa,
L'idée est généreuse mais pour un industriel vue le temps d'usinage sur un matériaux qui lui est parfaitement inconnu (pas de fraises dédiées, pas de vitesse de coupe connues etc) il risque de t'en coller pour 45€ de l'heure x 4h le bout.
Faut oublier l'injection car même si les 1000 membres du forum achetaient, cela resterai du prototypage au regard du prix du moule.
La solution du kit individuel sera forcément plus chère à la finale qu'un B2 plug'play surtout après la commande du kit de base chez le fournisseur composite qui tournerai autour des 200€
Ma conviction est que la solution du demi moule extrados* au dièdre + mylar intrados sur noyaux coupés cn fil reste la méthode pour sortir des ailes standardisés au moindre prix en un temps record pour un groupement club ou de potes.
A 500€ de matos pour faire le master positif et mettons 180€ de "location" pour tirer un positif + 150€ de camelote pour le moule, le fraiseur du master retombe vite sur ses pattes et la 10éme aile revient au club à ~85€ dbox textrem et 40€ verre, amortissement du moule inclue.
Ça fait la machine à ~60/120€ selon le layup, économiquement ça fonctionnerai reste à savoir si il y a 4 groupes de 10 motivés pour une expérience de ce type (c'est pas gagné).

Bertrand


* économie d'un demi-moule, pas de pions de centrage, pas d'assemblage de demie aile etc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.f3k-fr.com
patrick Z.
pilote d'or
pilote d'or
patrick Z.

Nombre de messages : 413
Age : 64
Localisation : metz
Date d'inscription : 10/10/2008

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 8:10

Maintenant pour le petit budget il est toujours possible de construire son planeur, il existe un model ou il n’y a pas besoin de pompe a vide, ou d’étuve comme le “ Manta DLG“ qui est tout balsa et qui n’est pas ridicule, on trouve les plans et des photos montage facilement sur le net.
Il y a des vidéos sur youtube du Manta dlg.
study scratch
Revenir en haut Aller en bas
andre
pilote d'or
pilote d'or
andre

Nombre de messages : 763
Localisation : 13
Date d'inscription : 16/11/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 9:19

bravo Bertrand, le sujet est recentré sur un sal "compétition abordable" comparable à ce qui se fait de mieux (salpet, steig, twist, fire...)

Citation :
Ma conviction est que la solution du demi moule extrados* au dièdre + mylar intrados sur noyaux coupés cn fil reste la méthode pour sortir des ailes standardisés au moindre prix en un temps record pour un groupement club ou de potes.
A 500€ de matos pour faire le master positif et mettons 180€ de "location" pour tirer un positif + 150€ de camelote pour le moule, le fraiseur du master retombe vite sur ses pattes et la 10éme aile revient au club à ~85€ dbox textrem et 40€ verre, amortissement du moule inclue.
Ça fait la machine à ~60/120€ selon le layup, économiquement ça fonctionnerai reste à savoir si il y a 4 groupes de 10 motivés pour une expérience de ce type (c'est pas gagné).

ok pour aile et empennage !

le fuso : moulé ou caisse (celui du yéti de basilou et franky est étonnant)

les servos : achat groupé ?

le "rapporteur f3k" peut-il intervenir , nommer un coordinateur, négocier une aide fédérale...
(à mon époque canoe, chaque ligue faisait circuler son moule et on s'adressait tous au mème fournisseur pour un prix + intéressant)

fixer un prix plafond planeur tout équipé ?

y'a-t-il pas des projets similaires à réunir ?




Revenir en haut Aller en bas
jb verrier
pilote d'or
pilote d'or
jb verrier

Nombre de messages : 1808
Age : 53
Localisation : Saint Germain/morin /77
Date d'inscription : 07/11/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 9:49

Je suis heureux que des voix se fassent entendre sur le sujet du budget nécessaire à la compétition. Nous faisons complètement fausse route sur ce plan.

La sélection par l'argent est une grave erreur que les décideurs ont commis. Faire un CDM avec 5 machines (600/700 euros vides...) est un non sens.

Pour mémoire, j'ai pu participer à plusieurs CDF (Championnats De Fainéants Razz ) avec un budget matériel inférieure à 200 euros (avatar) et en plus d'y faire de bonnes perfs...

Cette catégorie est chère à mon cœur, la regarder "mourir" (comprendre: se fermer au plus grand nombre) me fait mal au ventre.

L’émergence d'une catégorie de promotion ou monotype et par la même, favoriser l'accès pour tous à cette pratique si extraordinaire est nécessaire. Le F3K d'aujourd'hui à tué ce qu'il était il y a encore peu. Il est et doit redevenir un sport pour tous, même et surtout si les meilleurs restent et resteront les meilleurs.

Des perfs magnifiées par l'équité devant les éléments et maitre reynold!

Mais bon, ce n'est qu'un avis d'amateur...
Revenir en haut Aller en bas
maume gilles
pilote d'or
pilote d'or
maume gilles

Nombre de messages : 640
Localisation : 13
Date d'inscription : 16/12/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 10:35

Citation :
Des perfs magnifiées par l'équité devant les éléments et maitre reynold!

L'équité = monotype et catapulte .

Citation :
surtout si les meilleurs restent et resteront les meilleurs.

probablement , mais avec 15m et 20 de plus au lancé cela écarte d'excellent couple machine pilote , alors que a la catapulte les écarts serait beaucoup moins important sur cette altitude de départ , ainsi les meilleurs ne pourrait pas se reposer sur ses 15 a 20 m de plus et tout les avantage que cela comporte en plus des 20 a 40 sec de plus de vol. En d’autre terme ils devraient se battre comme des chiens sauvage sans rien lâcher pour rester sur le podium, alors que maintenant ils sont plutôt peinard, non .

Gilles
Revenir en haut Aller en bas
Ivan Moquereau
pilote d'or
pilote d'or
Ivan Moquereau

Nombre de messages : 1071
Age : 44
Localisation : Tournan en Brie
Date d'inscription : 11/11/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 10:38

Bonjour à tous

Dans tous ces échanges, je vois différentes choses et différents objectifs.
Le premier c'est l'accès au F3K pour les jeunes.
La deuxième, c'est l'accès à la compétition pour les jeunes
Le troisième c'est comment faire de la compétition à un cout raisoné et raisonable.

Pour ce dernier point, comme il en ressort de tous ces échanges, cela passe par la mise au point d'une machine développé par un groupe de passioné et de "compétiteurs" pour la mise au point. Mais cela demande un gros investissement en temps, en énergie, et biensur financier. A ce propos, le club des cigognes avait fait un moule en son époque, mais pour des raisons que j'ignore, très peu de modèles (moins d'une dizaine me semble t-il) on pu voir le jour.
Fafa de son coté travail lui aussi sur la conception d'un modèle.
Je lui ai d'ailleurs commandé une aile que j'ai essayé cet hiver, mais faute de temps, je n'ai pas pu aller très loin dans la recherche, l'analyse et l'optimisation.
Du coup fafa se retrouve presque tout seul à faire la mise au point.
Ce que je veux dire par cette prose, c'est que ce projet est tout à fait envisageable, mais cela nécessite du temps, un peu d'argent, et surtout une implication totale.
Le temps qu'on passe à construire, on ne le passe pas à voler.
Je ne connais pas bien le temps nécessaire pour faire une aile et un modèle, mais à la louche je dirais 2 week-end ?
Si on a besoin de 10 modèles, le dernier devra attendre 20 semaines si tout se passe bien, soit 5 mois et pendant ce temps là il ne vole pas.
Après souhaitons qu'il ne casse pas son planeur tout de suite.
Je pense qu'on peut très bien faire de la compétition avec un blaster 3.
Il est facile de s'en procurer pour un cout raisonable (nettement moins cher qu'un E-phone par exemple).
C'est vrai que le lancé-main a énormément évolué. C'est vrai aussi que certains fabriquant se sucrent sur le dos des compétiteurs, mais c'est malheureusement le principe du commerce.
On reproche son prix au sal peter car on rêve tous d'en avoir un.

Pour revenir aux points 1 et 2 , René Raimonda a fait un gros travail qu'il poursuit d'ailleurs. Dans le cadre de ce projet, le Elf que Claude Simonneau a essayer a pour but de justement développer le lancé main auprès des jeunes et de les amener à la compétition.
Personellement, Cizou, je pense que plutot que d'acheter une alula achète un ELF.
Tu volera beaucoup plus et tu prendras vraiment du plaisir et pour un cout plus que raisonable. Le seul "défaut" de ce planeur c'est qu'il n'est pas très performant dans le vent.
Ce projet a le soutient de la fédé et nous sommes dans la phase de finalisation.
Je profite de ce post pour justement remercier René qui est à l'initiative du projet, il y a maintenant 1 an et demi, et qui est bientôt dans sa phase de mise en oeuvre.

Voilà ma vision de la chose, mais ce n'est que ma vision.
Ivan
Revenir en haut Aller en bas
Christophe Bourdon
pilote d'or
pilote d'or
Christophe Bourdon

Nombre de messages : 4183
Age : 42
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 10:54

C'est vrai , ce que tu dis, Gilles.

C'est d'ailleurs pour çà que j'entreprends à l'heure actuelle la fabrication d'une aile typée "KKrampon", essayant de moins trainer, je vise le RDS , çà va pas être évident, mais bon. (bon ok, y a pas que l'aile, c'est un ensemble...)
quand on voit par exemple la machine d'Antho qui perce les nuages et qui est capable de passer presque les 3 minutes par temps neutre, c'est sur qu'il y a un décalage.

si par bonheur, j'arrive à gagner 5 mètres par rapport à mon JAZZ et à mon ex B3, je pense continuer sur cette voie.

il faut peut être faire le différence sur le niveau de finition, entre un planeur perso moyen et un haut de gamme du commerce... (difference de prix ?)
Je veux dire par là que pour un type de planeur bon marché "qui va bien" , il faudra aller à l'essentiel.
tout orienter vers la perfo, et ecarter le superflu.
Le cahier des charge va forcément être serré.

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.


Dernière édition par Christopher Bumblebee le Jeu 2 Juin 2011 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J'm BBR
pilote d'or
pilote d'or
J'm BBR

Nombre de messages : 1862
Age : 53
Localisation : Saint Yon [91]
Date d'inscription : 09/12/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 11:17

maume gilles a écrit:
Citation :
Des perfs magnifiées par l'équité devant les éléments et maitre reynold!

L'équité = monotype et catapulte .

Citation :
surtout si les meilleurs restent et resteront les meilleurs.

probablement , mais avec 15m et 20 de plus au lancé cela écarte d'excellent couple machine pilote , alors que a la catapulte les écarts serait beaucoup moins important sur cette altitude de départ , ainsi les meilleurs ne pourrait pas se reposer sur ses 15 a 20 m de plus et tout les avantage que cela comporte en plus des 20 a 40 sec de plus de vol. En d’autre terme ils devraient se battre comme des chiens sauvage sans rien lâcher pour rester sur le podium, alors que maintenant ils sont plutôt peinard, non .

Gilles

L'intérêt du F3K c'est aussi le lancé. il y a, c'est certain, une énorme différence entre les hauteurs atteintes mais ça fait intégralement partie du jeux.
Avec un catapultage, fini les 1,2,3,4 les incréments, le dernier posé, le poker.
Avec le catapultage bonjour le planté de poireau au temps et à la cible, c'est du FF2000 avec un planeur de 1.5m
J'm qui lance moins haut que beaucoup et plus haut que certains.
Revenir en haut Aller en bas
jb verrier
pilote d'or
pilote d'or
jb verrier

Nombre de messages : 1808
Age : 53
Localisation : Saint Germain/morin /77
Date d'inscription : 07/11/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 11:40

maume gilles a écrit:
Citation :
Des perfs magnifiées par l'équité devant les éléments et maitre reynold!

L'équité = monotype et catapulte .

Citation :
surtout si les meilleurs restent et resteront les meilleurs.

probablement , mais avec 15m et 20 de plus au lancé cela écarte d'excellent couple machine pilote , alors que a la catapulte les écarts serait beaucoup moins important sur cette altitude de départ , ainsi les meilleurs ne pourrait pas se reposer sur ses 15 a 20 m de plus et tout les avantage que cela comporte en plus des 20 a 40 sec de plus de vol. En d’autre terme ils devraient se battre comme des chiens sauvage sans rien lâcher pour rester sur le podium, alors que maintenant ils sont plutôt peinard, non .

Gilles

Je suis pour une monotypie, à handicap...

Un gros lanceur aura une charge embarquée à emmener et un lanceur débutant pourra lancer à vide. Hauteur moins importante et taux de chute plus fort pour l'un et l'inverse pour l'autre. On "régule" un peu, comme cela.

Maintenant, les gros lanceurs resteront des gros lanceurs et les meilleurs resteront les meilleurs. Il faut autre chose que des gros muscles pour y arriver, même si cela aide bien...

Le F3J/F3B répond à cette attente de nivellement, les concours se font avec des treuils électriques "calibrés".
En théorie l'énergie disponible à la réalisation du vol est la même pour tous. Résultat, les mêmes noms sont en tête des classements, il y a peu de changement.



pig
Revenir en haut Aller en bas
osegouin
pilote d'or
pilote d'or


Nombre de messages : 1129
Age : 55
Localisation : 91
Date d'inscription : 20/02/2008

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 11:53

Jean-Michel Bombar a écrit:

L'intérêt du F3K c'est aussi le lancé. il y a, c'est certain, une énorme différence entre les hauteurs atteintes mais ça fait intégralement partie du jeux.
Avec un catapultage, fini les 1,2,3,4 les incréments, le dernier posé, le poker.
Avec le catapultage bonjour le planté de poireau au temps et à la cible, c'est du FF2000 avec un planeur de 1.5m
J'm qui lance moins haut que beaucoup et plus haut que certains.

Hello JM,
Non le catapultage ne change en rien aux taches actuelles, c'est juste la mise en œuvre qui change
et demande un peu plus de sécurité dans l'air de vol
+1 pour la catapultage et qui pense ainsi préserver son dos IoI
Olivier qui ne lance pas haut et qui se décourage ..... devant la hauteur de certain

Revenir en haut Aller en bas
Christophe Bourdon
pilote d'or
pilote d'or
Christophe Bourdon

Nombre de messages : 4183
Age : 42
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 12:19

J'étais aussi en train de penser à un truc , le fait de fiabiliser ses machines.

çà me parait crucial d'en avoir conscience .
On est dans une discipline (comme d'autre, c'est vrai), super complète, où la performance et la performance du couple pilote-machine decoulent directement d'une bonne préparation.
La qualité d'une prestation compétitive, c'est aussi de s'y préparer, et de tout faire pour écarter l'erreur.

Quand je vois le temps que çà prend pour maitriser à peu près une technique de construction...
Quand je vois les erreurs classiques trop facilement faisables, (encore le cas lors d'un dernier concours , je sais plus lequel...) (ou moi, qui vient de mettre un planeur au tas y a pas longtemps par négligence),
çà fait peur...
autant de temps , d'énergie, comme tu disais, Ivan,

Donc, ne rien laisser au hasard, c'est déja ENORME comme effort, aussi bien en construction , en préparation avant le vol, en pilotage, en tactique, en connaissance aérologique...
Au final, celui qui est bon partout a un mérite ENORME, je pense par exemple à Ralph, qui construit ses planeurs... et qui gagna l'année dernière
Ne parlons pas de condition physique.

Au final, quand on fait le bilan, oui, il y a ceux qui achètent 4 machines neuves et qui montent sur un podium...
Mais il n'y a pas que çà... Le fait de confier à d'autre la fabrication de sa machine, c'est de l'énergie d'économisée, mais le plus méritant sera toujours devant, et c'est çà la vraie compète,
jusqu'où peut on aller, et si on mesurait nos mérites ...?

farao

On peut très bien faire un planeur moyen à la finition moyenne qui colera au plus somptueux des planeurs haut de gamme, etc, mais la préparation, l'entrainement le mental, c'est çà qui compte, il me semble.


Christophe, pas encore compétiteur officiel, motivé, mais un peu affraid Shocked study sur le chemin qu'il reste à parcourir
heureusement qu'on le fait par passion
fauxrhum

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.
Revenir en haut Aller en bas
DURU philippe
pilote d'or
pilote d'or
DURU philippe

Nombre de messages : 1890
Age : 49
Localisation : LAMBALLE 22
Date d'inscription : 05/11/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 13:57

Personnellement, Je connais bien le problème et constate effectivement les premices d'un "collapsus" sur la catégorie.

Toutes les catégories planeurs, ont connu ou connaissent un passage difficile à un moment donné quant au nombre de participant.

C'est le début de cette période pour le lancer main.

Les avantages du F3k pourtant, contrairement aux autres, sont nombreux;

- On peut s'entrainer et se préparer de manière relativement autonome (pour le F3J, et en core pire, le F3b c'est pas possible ou tres difficile)
- on peut trouver beaucoup plus de sites de vols
- pas de preparation longue et fastidieuse
- on peut , dans une certaine mesure, voler encore avec ses poropres modéles.

Nous devrions donc tous nous réjouir !!!!

Mais vous oubliez un point de départ :

Il ya deux mondes. Celui du pilote qui se fait plaisir et celui du competiteur.

la competition c'est : matos au top, préparation au top, pas d'impasse sur l'entrainement ni sur la qualité de son materiel, sa performance et son degré de préparation.

Il n'y a que des vieux c...... ompétiteurs comme moi qui osent arriver en concours en montant-rafistolant mes engins la veille et je ne suis pas sur de faire de la pub à la catégorie dans ce cas là.

Le vol plaisir c'est à mon sens le plus important pour dynamiser une catégorie :

- plus de questions de budget, on n'a pas à se fixer un niveau d'éxigence élevé puisque on vole pour le .. fun. cela veut dire que tout est possible.

Celui qui a des sous, il se fait plaisir avec une machine au top, celui qui a moins de moyens, il se construit sa macine ou il investit dans un planeur d'occas '

Celui lance haut s'éclate, celui qui lance moins haut aussi , puisqu'il n'y a aps de compte à rendre à chaque vol.

personnellement, je pratique beaucoup le "recyclage" en bretagne des machines d'occas'. le nombre de nouveaux adeptes que j'ai vu se retrouver contaminé par le virus du F3b ou du F3K parce qu'on leur a fait essayé un planeur et qu'on leur a trouvé une bonne occas' .....

Deux étapes "cruciales" sont à étudier avec attention :

- le premier contact avec le monde du F3K:

là oui, il faut de la allula , du elf, du planeur pas cher ou de l'occas' (cizou, garde ton discus 150, les soirs de retits à la pente, ou avec un petit sandow, tu t'éclateras bien assez pour ... progresser bien plus qu'avec une allula) tout ce qui se lance par un têton, voir même ressortir les vieux planeurs javelots.

Mes gamins font du V-star avec un petit sandow et sauront, je l'espère bientot sentir l'air pour passer sur un bon vieux topset 1 (que de la récup ')

Une machine "club" aux performance honnete est un élément de réponse à ce stade mais on ne choppe ce virus que si on vole "tout de suite" sans attendre une réalisation parfois longue et fastidieuse

l'importance de cette étape doit être ancrée dans l'esprit de chacun d'entre nous pratiquants dejà avertis pour , lorsque l'on sent un gars au terrain qui ne demande qu'à essayer mais qui n'ose pas demander.

Brefs, PASSEZ leur LES MANCHES, une fois posé en général la première question est .... t'en revendrais pas un d'occas' ????

dans ce cas, si c'est possible, je lui trouve la solution (quite à vendre des planeurs à crédits ........ voir même à en prêter)

- La deuxième étape : être attentifs à ceux qui volent par plaisir mais qui n'ose pas franchir le pas de la compétition.

La meilleur solution, leur botter... gentiment les f..; pour qu'ils s'inscrivent (n'est ce pas le bourdon !!!!!)

La aussi cela m'est arrivé d'en inscrire quasiment de "force" (en allant même négocier à leur place aupres de leur femme, ou avec leurs parents pour les plus jeunes)

j'ai jamais eu de plaintes en retour. que des : "supers, c'est quand le prochain concours. cheers

là, pas besoin de catégories promotionnelle, Ils adhèrent dejà au principe même de la competition et n'auront que soif de continuer en concours pour progresser. Wink

Dans ce deuxième stade de l'accès à la competition, là oui il faut un modèle performant pas cher suffisamment performant et fiable. Celui-ci peut être développé par une collaboration régionale. c'est ce qu'on essaye de faire avec le Moulothon et les projets "bigoud" ou d'autres avec les PTT.

Cette catégorie est génale, c'est à ses pratiquants de la faire vivre et de la développer. Au temps de la consommation et du plaisir jetable, faut pas attendre de l'aide de l'extérieur

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Christophe Bourdon
pilote d'or
pilote d'or
Christophe Bourdon

Nombre de messages : 4183
Age : 42
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 14:48

Smile
voilà qui fait plaisir à lire, Capt'ain ! Very Happy

franchir le pas, c'est prévu, pas de soucis, je devrais montrer mon nez à Roman et dans le 74, si tout va bien côté machine.
Je colle exactement à ton esprit , je pourrais presque donner ma chemise pour qu'un mec débute en 3k (ou lancer-main..)
ou dans un domaine que j'aime.

Cà fait trois ans que je tétonne, et j'ai réussit le défi, (non sans aide extérieure Wink ) de construire un planeur qui vole bien.
Socialement, je n'ai généralement pas de soucis pour m'intégrer, et venir tétonner avec les tétonneux sera un pur moment d'échange et de plaisir. C'est juste une question de temps, et c'est pour très bientôt.
Ma façon d'écrire sur ce forum est avant tout dictée par ma passion pour le vol silencieux, et ma bonne humeur naturelle; et pourrait paraître un peu légère puisque je ne suis pas encore apparu en tant que tétonneur inscrit.
rien à foutre, je le redit, c'est voler et aller rejoindre les buses qui me botte Very Happy
Mon tempérament d'insecte artiste pourra peut être saouler certains "entre des oeillères", mais franchement, Tu as bien raison Philippe, c'est le plaisir qui doit trôner avant tout. Et je m'en fout bien Wink

Au premier abord, sur ce forum, par exemple, un débutant ou un timide pourra être un peut refroidit par un certain côté "élitiste" et mécanique de la compète, et trouver opaque et floue la manière de saisir les ficelles de la discipline.
J'en connais.
ceux qui ont la chance de voler avec des bons, choppent tout de suite la bonne manière de faire, et les bons conseils.
Des copains Bordelais, seuls F3kistes dans leur secteur, à leur connaissance, me disaient récement, qu'ils auraient bien besoin de pôtes tétonneux... Ce n'est pas répendu partout.
Chez moi, Personne (en tout cas du forum)
Donc ce forum est aussi le moyen de donner envie, indirectement !

Moi, j'ai pas peur, puisque je me suis lancé avec comme bagage premier mon expérience.
Je me prépare bien, j'ai pas trop envie de faire n'importe quoi Wink
Nul dout que je vais apprendre beaucoup en volant en compète, et j'en suis impatient !

Il y a énormément à apprendre pour devenir un bon F3kiste, la route est longue et les échecs sont nombreux.
Mais quel pied !

A bientôt sur le pré.

dormez bien sur les tétons (roses)

Embarassed Embarassed Embarassed

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.
Revenir en haut Aller en bas
Christophe Bourdon
pilote d'or
pilote d'or
Christophe Bourdon

Nombre de messages : 4183
Age : 42
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 15:06

et si on revenait à la machine "f3k de compétition abordable"?
un exemple interessant: le notos ou le longshot.
bon, après pour être vraiment performant,

il vaut mieux :

profil de dernière génération (on peut rester sur AG, mais tant qu'à faire..)
une construction légère , solide ,
des solutions techniques pour optimiser la trainée et le lancer.

on a suffisament de recul maintenant pour savoir comment s'y prendre.
et ce qui marche.

problème : le temps de réalisation, le coût,
et
qui va le fabriquer ?! il faut quand même que le gars qui le fasse y trouve un minimum d'intérêt, sinon, çà durera pas..

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.
Revenir en haut Aller en bas
Christophe Bourdon
pilote d'or
pilote d'or
Christophe Bourdon

Nombre de messages : 4183
Age : 42
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 15:26

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Imag0011on

au fait, qui a copié le supergee le premier ?

Laughing Laughing


Christophe , avec une humeur chinoise Razz clown clown
(ceci n'engageant que moi, Cool )

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.
Revenir en haut Aller en bas
gebazin
pilote d'or
pilote d'or
gebazin

Nombre de messages : 1895
Age : 63
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 06/11/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 18:46

Je rebondi sur l'excellent post de Bertrand en partageant totalement l'avis d'André.
C'est la bonne direction
Une aile sur moule au bon dièdre extrados et mylar.
Cela évite les vrillages, les collages foireux en alignement ou en solidité. C'est simple à mettre en œuvre, avec des patrons de coupe des tissus. Il suffit d'avoir un modéliste ayant déjà pratiquée la plasturgie, ou de faire une formation chez les tonneau-rond.
Il faut le même principe pour stab et dérive.
Je suis aussi d'accord avec André pour le fuseau de Basile qui est génial. Simple à fabriquer, et d'un poids tout à fait dans le coup.
http://f3news.1fr1.net/t3163p150-f3k-perso

Faut y aller, comment on récolte les adhésions et surtout l'oseille?
Revenir en haut Aller en bas
http://epervier.sudluberon.free.fr/
andre
pilote d'or
pilote d'or
andre

Nombre de messages : 763
Localisation : 13
Date d'inscription : 16/11/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 19:24

Bravo Gégé, on est enfin d'accord (quoique...)


ce coup-ci, faut pas mollir , tu es le coordinateur pour la paca.

j'agandis immédiatement mon étuve pour y mettre une aile complète.
Revenir en haut Aller en bas
Christophe Bourdon
pilote d'or
pilote d'or
Christophe Bourdon

Nombre de messages : 4183
Age : 42
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 19:25

Laughing
Bon, Fafa, t'as une idée de géométrie, profil, et tout l'bord'aile ?
bounce Sleep Sleep

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.
Revenir en haut Aller en bas
Byg César
Pilote pro
Pilote pro
Byg César

Nombre de messages : 287
Localisation : Lille
Date d'inscription : 14/11/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 19:33

Bon on cite mon nom plusieurs fois ici ! Je vais donc vous expliquer mon aventure.

J'ai voulut direct arriver en 3K avec une machine "performante" et non une allula ou autre binary en achetant un Discus 150 mais je suis très déçut, mon discus est très lourd (et je n'ai que la Muela près de chez moi, vivant à Madrid, c'est 1H en voiture et ayant 16 ans c'est dur) !


Les raisons qui me motive à me séparer de mon discus :
1- Fragilité de la bête
2- Impossibilité de ma part de régler la machine afin de prendre plaisir à voler. J'ai tout éssayé, le pro, internet, j'avoue que mon discus reste toujours très peu agréable à piloter et chaque sortie reste un stress
3- Beaucoup trop de casse, j'ai mon discus depuis janvier et je doit avoir fait 5 séances de vols complètes. Surement peu mais assez pour un arriver à mes conclusions.


En bref, je pense plutôt repartir de zéro, vendre mon discus, et comme j'ai un copain qui arrête le modélisme, il va me donner ou me faire un super prix pour une alula et il a aussi quelques mini F3K plus sérieux genre Némo, ensuite je progresse avec ça sans stress et complexe, juste ce faire plaisir ce qu'enfaite je recherché avec mon discus que je n'ai jamais trouvé. Et après peu être investir un peu mais vu l'état des choses en ce moment, je préfère rester sur des alulas et autres mini F3K que de payé 300 euros dans un planeur. Je préfère rester dans du loisir plutôt que d'aborder la compet' avec un planeur qui pour 300 euros restera moyen par rapport au reste !


Voila mon humble avis de jeune modéliste
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moustachurc.weebly.com
gebazin
pilote d'or
pilote d'or
gebazin

Nombre de messages : 1895
Age : 63
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 06/11/2007

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 19:44

Jeune Cizou, l'Alula n'est pas un lancé main, elle vole bien à la pente et épate par tout petit temps mais ne supporte pas les lancés. Au mieux une quinzaine de mètres et si tu forces un peu elle perd son nez. La mienne pourtant renforcée aux joncs carbone en est à son Dixième recollage. Elle est comme toute les ailes volante délicate à régler car extrêmement sensible sur le centrage. Elle a des réactions parfois bizarres et embarque dans le vent. Si tu as la possibilité d'un Némo dont j'ai eu trois exemplaires, n'hésite pas, c'est un deux axes mais un vrai lancé-main, qui n'est pénalisé que dans le vent.
Gérard
Revenir en haut Aller en bas
http://epervier.sudluberon.free.fr/
Christophe Bourdon
pilote d'or
pilote d'or
Christophe Bourdon

Nombre de messages : 4183
Age : 42
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 19:49

pop pop pop ... pas d'affolement.
déjà , revendre un discus, franchement à qui maintenant, et dans quel état ?
Cinq séances, c'est pas assez, il faut que tu l'use jusqu'à la moele !

Ne te décourage pas!
C'était mon premier planeur il m'a pas mal appris !et c'est pas si vieux.
ensuite, des gars comme Rudy on volé des années avec çà.
il est possible de le "refaire" correctement, et descendre le poids à 290g, le top serait 270g, mais là, il faut un peut d'expérience.
Postes un message sur le post du discus 150 pour avoir des conseils, raccourcit le tube, refait des empennages en balsa ajouré.
https://www.f3news.fr/t363-discus-150?highlight=discus+150
il y a pas mal de choses à faire pour transformer et optimiser la bête.
Rien n'est acquis d'avance, surtout sur des bestioles de première génération, mais c'est formateur . Wink

allez allez !!
on te lachera pas Wink et qui te dit que tu ne rencontreras pas de soucis sur d'autre machine ? Wink
bounce bounce bounce

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.


Dernière édition par Christopher Bumblebee le Jeu 2 Juin 2011 - 19:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Byg César
Pilote pro
Pilote pro
Byg César

Nombre de messages : 287
Localisation : Lille
Date d'inscription : 14/11/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 19:52

Je suis d'accord avec toi mais, j'ai deja racourci le tube, mais je suis à 400gr le discus, je ne pense pas pouvoir attendre ce 290 gr ! Je vais peut être lui faire des empennages dépron + kraft !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.moustachurc.weebly.com
Christophe Bourdon
pilote d'or
pilote d'or
Christophe Bourdon

Nombre de messages : 4183
Age : 42
Localisation : Lons le Saunier
Date d'inscription : 22/06/2010

Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitimeJeu 2 Juin 2011 - 19:55

bon! fais des photos! à moins que tu l'aies réparé avec du sintofer, y a surement moyen de faire quelque chose.
allez, direction le sujet sur le discus Smile Smile

_________________
tailleur / sculpteur de thermiques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"   Réflexion sur un F3K de compétition "abordable" Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion sur un F3K de compétition "abordable"
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F3News :: The forum F3K :: Du blabla F3K !!!-
Sauter vers: